Style

20 avril 2020

Figures et divinités grecques

Créateurs et joailliers du monde entier sont fascinés par les figures de la mythologie grecque et les grands hommes qui ont marqué l’histoire de ce pays. Comme en témoignent ces bijoux.

Par Sandrine Merle.

 

 

Zeus, le grand séducteur

Zeus use d’une arme redoutable pour approcher ses victimes : la métamorphose. Dans le bijou, on le retrouve souvent sous l’apparence d’un cygne s’accouplant avec Léda, épouse du roi de Sparte. La version contemporaine de Lydia Courteille fait écho à celle de René Lalique au début du XXe siècle : il retient entre ses ailes pavées de saphirs roses une morganite gravée du corps de Léda. Zeus s’élance aussi à la poursuite d’Astéria en aigle. Celle-ci voulant lui échapper, se transforme en caille stylisée par George Braque.

 

Sur les monnaies antiques

On retrouve des figures de la mythologie grecque sur les pièces de monnaie comme celle montée en pendentif chez David Yurman. Mais nul autre joaillier n’a autant aimé ce sujet que Bulgari : depuis les années 60, le joaillier italien monte en effet des pièces de monnaie antiques sur des gourmettes ou des chaînes Tubogas. Voici Héraclès, Mars, Hercule ou encore Athéna coiffée de son casque et équipée de sa lance. Sur un collier, elle côtoie Pégase, le cheval ailé qu’on retrouve aussi chez Van Cleef & Arpels. C’est elle qui a pétrifié sa mère, Médusa, avant que Persée ne lui tranche la tête.

 

En camées et intailles

Personnages et scènes mythologiques ont fait le bonheur des glypticiens du XIXe siècle, en plein revival antique. Ils ont sculptés en creux ou en relief des divinités dans de la sardoine, du jaspe ou encore de l’agate. Chez l’allemand Hemmerle, on retrouve Médusa avec son inquiétante chevelure de serpents ondoyants sur un camée monté en broche. Et voici chez Marc Auclert une nymphe délicatement sculptée dans une calcédoine bleutée : la jeune fille assise sur un rocher, presque dénudée, noue un ruban dans ses cheveux relevés.

 

Abstraction olympienne

Stylisées à l’extrême, les références à la mythologie grecque sont parfois à peine reconnaissables. Chez Hermès (nom du messager des dieux, rappelons-le), la bague en forme de sabot dessinée par Pierre Hardy évoque le céleste Pégase. De son côté, la créatrice suisse Alexandra Jefford a « synthétisé » des divinités moins connues comme Despoina, Psamathe ou encore Séléné en têtes géométriques. En or ou en pierres dures, elles sont dotées d’yeux, de bouches et de nez… Elles s’apparent alors à des personnages de cartoon. Un autre monde.

 

Les grands hommes

La Grèce antique a généré des personnages historiques et culturels tout aussi connus que les divinités. Au début du siècle, voici un acteur paré de son masque grimaçant chez René Boivin. Et l’empereur Alexandre Le Grand figure sur nombre de pièces de monnaie transformées en pendentif, notamment chez Dubini. Robert Mazlo, adeptes des mythes et des archétypes, se réfère lui au philosophe Platon ou au « père de l’histoire », Hérodote. Mis en scène sous les traits de figures humaines, il souligne ainsi nos contradictions. Des bijoux pour se replonger dans l’histoire fascinante de la Grèce.

 

Articles relatifs à ce sujet :

Maria Kaprili, des motifs en héritage

Minas, un créateur habité

Ioanna Souflia, le marbre en héritage

Articles les plus lus

3 raisons de s’offrir la « 222 » de Vacheron Constantin

Si je devais m’offrir une montre présentée au salon Watches & Wonders 2022, ça serait la réédition de la « 222 » créée en 1977, pour à...

Watches & Wonders 2022, les complications pour tous

À Watches & Wonders, la haute horlogerie a proposé des designs plus contemporains et des twists créatifs parfois teintés d’humour et de poésie. De...

Les pièces marquantes de la Jewelry Week - Paris, Janvier 2022

Cartier, Boucheron, Louis Vuitton… Pendant la semaine de la couture, les maisons ont présenté leur collection de haute joaillerie. Voici les masterpieces,...

Rouvenat, une mystérieuse disparition…

Pendant le Second Empire, Léon Rouvenat fut un fleuron de la joaillerie française. Et malgré son talent, il a sombré dans l’oubli.

« Cartier et les Arts de l’Islam », dans les pas de Louis Cartier…

En 1900, Louis a 25 ans : représentant de la 3e génération, il vient d’entrer dans la maison familiale récemment installée rue de la Paix…

Les incroyables et merveilleux bijoux d'EGONlab

Le leitmotiv de ce label est d’abolir les frontières entre le masculin et le féminin comme l’illustrent entre autres, la jupe sur le pantalon et le...