Style

15 avril 2020

Ioanna Souflia, le marbre comme signature

À l’échelle réduite du bijou, la jeune créatrice grecque Ioanna Souflia sculpte le prestigieux marbre de Thassos.

Par Sandrine Merle.

 

 

Les bijoux en marbre de Ioanna Souflia sont puissants. Volumineux, ils se déploient en 3D. Droites, courbes… La silhouette graphique est soulignée par des raies de lumière formées de diamants blancs, gris et noirs. Ses bijoux, puissants, sont « la synthèse de son côté artiste et du paradoxe logique de l’avocat », métier auquel elle se destinait. Ce paradoxe logique né pendant l’Antiquité grecque signifiant que la logique poussée à l’extrême aboutit à son contraire.

 

Le marbre, témoin de l’histoire grecque

Son travail du marbre est unique. Valery Demure, consultante et fondatrice du concept Objet d’Emotion, le qualifie de « saisissant ». Très peu de créateurs l’ont utilisé en joaillerie, à l’exception de Claire Choisne chez Boucheron. Et surtout jusqu’à présent aucun n’en avait fait sa spécialité. Eternel, il est témoin de l’histoire grecque, il renvoie aux monumentales œuvres d’arts et aux somptueux vestiges de l’Antiquité.

 

Une texture unique

On pensait, pendant l’Antiquité, qu’il était une matière vivante… En tous cas pour Ioanna Souflia, « le marbre fait appel à tous les sens ». Les formes épurées et l’absence d’ornementation superflue mettent en lumière son grain, les cristaux de calcite créant cette texture singulière, mate et opaque tout en étant translucide. Blanc ou gris, il entre en symbiose avec les couleurs de l’or, jaune ou rose. Il se révèle dans le miroitement du métal parfaitement poli. Des pièces avant-gardistes, des pièces d’artiste.

 

SHOP NOW Boucles d’oreilles « Amalgama », Ioanna Souflia

 

Articles relatifs à ce sujet :

La mosquée Sheikh Zayed à Abu Dhabi 

Boucheron et le maharadjah de Jodhpur

Articles les plus lus

TFJP x Comité Colbert, savoir-faire et métiers de l'or en joaillerie

Derrière tous les termes très techniques se cachent des savoir-faire merveilleux, souvent réservés à la haute joaillerie ou parfois complètement...

TFJP x Christie's Paris, comment porter un bijou vintage

Pour rajeunir ce pendentif quadragénaire, il y a bien plus audacieux que l’uni, le noir ou le blanc !

Le retour du "serti dressé"

Parmi tous les sertis (sur griffes, clos, etc.), le « serti dressé » reste peu utilisé. Jessica McCormack en a fait sa signature.

Ce qu'il faut retenir de la Jewelry Week - Paris, Juillet 2022

Les matériaux alternatifs de Boucheron, la montée en puissance du co-branding, la bague du XXIIe siècle, des hommages au cardinal Mazarin… : la Jewelry...

TFJP x Comité Colbert, l'or dans la couture

Les couturiers ont toujours raffolé de l’or, métal jaune qui irradie et accroche la lumière comme aucune autre matière. Illustrations avec trois...

Qui est Anna Hu ?

Véritable feu d’artifice de pierres de couleurs, « Metamorphosis » est un bijou emblématique du style Anna Hu. Il est la métaphore du renouveau, du...