Style

18 avril 2019

3 coups de coeur

Parmi les centaines de bijoux que j’ai vus ces dernières semaines, en voici trois que j’aime particulièrement.

 

 

Chez Christina Soubli, les boucles d’oreilles en filigrane

Ces délicates boucles d’oreilles sont empreintes du double héritage de Christina Soubli : celui d’une riche tradition grecque et celui de sa famille de joailliers. Elle convoque sa technique préférée, celle millénaire du filigrane consistant en de minces fils d’or, torsadés ou pas, soudés entre eux. Grâce aux pleins et aux vides, ils forment ainsi une néo dentelle délicate accentuée par les micro-perles d’eau douce.

 

Chez Jacqueline Rabun, le pendentif de méditation

L’Anglaise Jacqueline Rabun travaille rarement les pierres précieuses. Ses bijoux minimalistes sont formés par des lignes organiques en mouvement, en or ou en argent. Ceux qu’elle créés pour Georg Jensen depuis 18 ans sont dans la même veine. Pour ce pendentif, elle fait une exception : ovale, il est formé par une aventurine placée dans un réceptacle en or. Au-delà d’être une ornementation, la pierre peut aussi servir à la méditation. Elle se manipule. Elle absorbe la chaleur du corps et diffuse la puissance de son énergie.

 

Chez Alice Cicolini, la bague en émail

La beauté de la bague d’Alice Cicolini ne tient pas seulement à l’émeraude de Muzo de 22 carats. Elle vient aussi de la maîtrise de l’art de l’émail par ses artisans de Jaipur. Après des années, ils ont réussi à juxtaposer les différentes couleurs formant des fleurs et des feuilles sans creuser le métal ou les séparer par un fil d’or. Le dessin est d’une précision remarquable. Une prouesse qui permet de moderniser la technique de l’émail.

 

Article relatif à ce sujet :

Les nouveaux créateurs indépendants

Articles les plus lus

La ménagerie de Vhernier

Les animaux de Vhernier sont traités avec une technique appellée « Trasparenza », mise au point le joaillier à la fin des années 80. L’un d’entre...

Faune joaillière dans la vente Christie's à Paris

La vente de Christie’s est peuplée de bijoux-animaux : éléphant, chat, lion, hibou ou encore coccinelles. J’ai l’honneur de leur avoir dédié un...

Le retour des années 80 ?

Dans les années 80, les joailliers traditionnels ont connu une Bérezina commerciale. Ce qui a occulté un temps la création: il est temps de la...

Hemmerle, la collection égyptienne

Cette collection « Revived treasures » inspirée par l’Egypte ancienne a été créée pour fêter les 125 ans de la maison. Elle rend hommage aux...

Le phénomène Suzanne Belperron

Le mythe Belperron commence avec la vente des bijoux de la duchesse de Windsor chez Sotheby’s parmi lesquels figure la célèbre parure en calcédoine.

Qui est Niessing ?

À Paris, la galerie Elsa Vanier représente en exclusivité Niessing. Une marque allemande exceptionnelle de bijou, encore peu connue France.