Style

18 avril 2019

3 coups de coeur

Parmi les centaines de bijoux que j’ai vus ces dernières semaines, en voici trois que j’aime particulièrement.

 

 

Chez Christina Soubli, les boucles d’oreilles en filigrane

Ces délicates boucles d’oreilles sont empreintes du double héritage de Christina Soubli : celui d’une riche tradition grecque et celui de sa famille de joailliers. Elle convoque sa technique préférée, celle millénaire du filigrane consistant en de minces fils d’or, torsadés ou pas, soudés entre eux. Grâce aux pleins et aux vides, ils forment ainsi une néo dentelle délicate accentuée par les micro-perles d’eau douce.

 

Chez Jacqueline Rabun, le pendentif de méditation

L’Anglaise Jacqueline Rabun travaille rarement les pierres précieuses. Ses bijoux minimalistes sont formés par des lignes organiques en mouvement, en or ou en argent. Ceux qu’elle créés pour Georg Jensen depuis 18 ans sont dans la même veine. Pour ce pendentif, elle fait une exception : ovale, il est formé par une aventurine placée dans un réceptacle en or. Au-delà d’être une ornementation, la pierre peut aussi servir à la méditation. Elle se manipule. Elle absorbe la chaleur du corps et diffuse la puissance de son énergie.

 

Chez Alice Cicolini, la bague en émail

La beauté de la bague d’Alice Cicolini ne tient pas seulement à l’émeraude de Muzo de 22 carats. Elle vient aussi de la maîtrise de l’art de l’émail par ses artisans de Jaipur. Après des années, ils ont réussi à juxtaposer les différentes couleurs formant des fleurs et des feuilles sans creuser le métal ou les séparer par un fil d’or. Le dessin est d’une précision remarquable. Une prouesse qui permet de moderniser la technique de l’émail.

 

Article relatif à ce sujet :

Les nouveaux créateurs indépendants

Articles les plus lus

TFJP x Comité Colbert, savoir-faire et métiers de l'or en joaillerie

Derrière tous les termes très techniques se cachent des savoir-faire merveilleux, souvent réservés à la haute joaillerie ou parfois complètement...

TFJP x Christie's Paris, comment porter un bijou vintage

Pour rajeunir ce pendentif quadragénaire, il y a bien plus audacieux que l’uni, le noir ou le blanc !

Le retour du "serti dressé"

Parmi tous les sertis (sur griffes, clos, etc.), le « serti dressé » reste peu utilisé. Jessica McCormack en a fait sa signature.

Ce qu'il faut retenir de la Jewelry Week - Paris, Juillet 2022

Les matériaux alternatifs de Boucheron, la montée en puissance du co-branding, la bague du XXIIe siècle, des hommages au cardinal Mazarin… : la Jewelry...

TFJP x Comité Colbert, l'or dans la couture

Les couturiers ont toujours raffolé de l’or, métal jaune qui irradie et accroche la lumière comme aucune autre matière. Illustrations avec trois...

Qui est Anna Hu ?

Véritable feu d’artifice de pierres de couleurs, « Metamorphosis » est un bijou emblématique du style Anna Hu. Il est la métaphore du renouveau, du...