12 avril 2016

Multicol-ors

Vous pensiez que l’or était seulement jaune, rose ou blanc ? Il peut aussi être bleu, vert et même fuchsia. Grâce à la diversité des techniques, la gamme chromatique s’étend à l’infini ou presque.

Audrey Savransky vient de présenter des bijoux en or vert, d’une nuance intense et franche qui fait écho à celle des plus belles émeraudes. Il y a quelques mois, Charlotte Dauphin de la Rochefoucauld déclinait sa collection en bleu tandis que Gaia Repossi lançait un rose fuchsia presque fluo. De nouvelles couleurs qui font écho à celles de Boucheron, chocolat ou à celles de Stone et Elise Dray, canon de fusil. Ces nuances presque noires adoucissent ainsi la brillance des diamants blancs qui deviennent plus faciles à porter et donnent une connotation plus rock.

Les uns utilisent la technique traditionnelle du rhodiage qui consiste à déposer une fine pellicule teintée. Chez Gaia Repossi, il s’agit d’un procédé de vaporisation sous haute pression d’un pigment absorbé par l’or. Jusqu’à présent, la plupart des joailliers multipliaient les couleurs d’or en variant les alliages. Car ce métal précieux n’est jamais utilisé pur, il contient toujours du cuivre et de l’argent. Plus on augmente la proportion du premier, plus l’or devient rose, puis il passe au rouge. Si la proportion d’argent est très importante, l’or se teinte de reflets verts. La couleur blanche est, elle, obtenue grâce à l’ajout de nickel et de palladium. Ce travail d’alchimiste permet ainsi d’obtenir une palette extraordinaire de nuances chez Dina Kamal et Niessing.

La nouvelle joaillerie donne ainsi le ton, plus fun et plus mode.

Articles les plus lus

Gas et son atelier-bohème

Chez Gas, visite de l’atelier situé sur les hauteurs de Marseille. Là, bat le cœur de la marque au style « chic solaire ». 

Les montres seventies Piaget chez Artcurial

Cette vente exceptionnelle baptisée « Le temps est féminin », met en lumière une quinzaine de montres de femme vintage signées Piaget.

« Précieuses Ballerines » de Van Cleef & Arpels

Les ballerines, au cœur de la nouvelle exposition Van Cleef & Arpels, ont été inspirées dans les années 1940 par les peintures d’Edgard Degas.

« Le temps est féminin », l’édito de the french jewelry post

C’est un plaisir de signer l’édito de ce catalogue Artcurial. Il rend hommage aux montres vintage réunies pour cette vente aux enchères...

Le bijou couture à The Vintage Collector’s Fair

Les 1er et 2 décembre prochains, l’antiquaire de mode Catherine Lecomte réunit une quinzaine de confrères au Bristol. Le vintage haut de gamme se...

« Touaregs » au musée des Confluences

Cette exposition met en lumière les bijoux de ces tribus nomades du Sahara. Parfois associés à des bijoux de pacotille dans l’imaginaire collectif, ils...