Business

12 avril 2016

Multicol-ors

Vous pensiez que l’or était seulement jaune, rose ou blanc ? Il peut aussi être bleu, vert et même fuchsia. Grâce à la diversité des techniques, la gamme chromatique s’étend à l’infini ou presque.

Audrey Savransky vient de présenter des bijoux en or vert, d’une nuance intense et franche qui fait écho à celle des plus belles émeraudes. Il y a quelques mois, Charlotte Dauphin de la Rochefoucauld déclinait sa collection en bleu tandis que Gaia Repossi lançait un rose fuchsia presque fluo. De nouvelles couleurs qui font écho à celles de Boucheron, chocolat ou à celles de Stone et Elise Dray, canon de fusil. Ces nuances presque noires adoucissent ainsi la brillance des diamants blancs qui deviennent plus faciles à porter et donnent une connotation plus rock.

Les uns utilisent la technique traditionnelle du rhodiage qui consiste à déposer une fine pellicule teintée. Chez Gaia Repossi, il s’agit d’un procédé de vaporisation sous haute pression d’un pigment absorbé par l’or. Jusqu’à présent, la plupart des joailliers multipliaient les couleurs d’or en variant les alliages. Car ce métal précieux n’est jamais utilisé pur, il contient toujours du cuivre et de l’argent. Plus on augmente la proportion du premier, plus l’or devient rose, puis il passe au rouge. Si la proportion d’argent est très importante, l’or se teinte de reflets verts. La couleur blanche est, elle, obtenue grâce à l’ajout de nickel et de palladium. Ce travail d’alchimiste permet ainsi d’obtenir une palette extraordinaire de nuances chez Dina Kamal et Niessing.

La nouvelle joaillerie donne ainsi le ton, plus fun et plus mode.

Articles les plus lus

Avec Mené, Roy Sebag réconcilie bijou et investissement

Le Canadien Roy Sebag a imaginé Mené, une marque de bijoux en or et platine purs. Car sur le long terme, ces métaux précieux sont, selon lui, les...

Ce qu’il faut savoir sur Tasaki

Tasaki est le joaillier japonais le plus célèbre de son pays. En plein développement international, il ouvre une boutique à Londres et une à Paris où...

Bruno Zarcate, Burma et les pierres de synthèse

La montée en puissance des pierres de synthèse en joaillerie suscite débat et polémique. La maison Burma étant une pionnière dans ce registre, j’ai...

Malika Benshila Hutin, fondatrice de l’agence Pink Heater

Pour le lancement de son shop, TFJP propose une sélection de bijoux de créateurs en partenariat avec le pop-up store Pink Heater (du 26-30 septembre...

Jean-Marc Lieberherr et la Diamond Producers Association

Le désir des consommateurs pour le diamant, cette pierre précieuse érigée en symbole de l’amour, s’est émoussé entraînant une baisse des prix....

Pierres et bijoux : 5 sources de wellness

La tendance : réhabiliter des rituels ancestraux comme le pouvoir des pierres (la lithothérapie) et de certains bijoux sur notre bien-être. Pour que ça...