Business

12 avril 2016

Multicol-ors

Vous pensiez que l’or était seulement jaune, rose ou blanc ? Il peut aussi être bleu, vert et même fuchsia. Grâce à la diversité des techniques, la gamme chromatique s’étend à l’infini ou presque.

Audrey Savransky vient de présenter des bijoux en or vert, d’une nuance intense et franche qui fait écho à celle des plus belles émeraudes. Il y a quelques mois, Charlotte Dauphin de la Rochefoucauld déclinait sa collection en bleu tandis que Gaia Repossi lançait un rose fuchsia presque fluo. De nouvelles couleurs qui font écho à celles de Boucheron, chocolat ou à celles de Stone et Elise Dray, canon de fusil. Ces nuances presque noires adoucissent ainsi la brillance des diamants blancs qui deviennent plus faciles à porter et donnent une connotation plus rock.

Les uns utilisent la technique traditionnelle du rhodiage qui consiste à déposer une fine pellicule teintée. Chez Gaia Repossi, il s’agit d’un procédé de vaporisation sous haute pression d’un pigment absorbé par l’or. Jusqu’à présent, la plupart des joailliers multipliaient les couleurs d’or en variant les alliages. Car ce métal précieux n’est jamais utilisé pur, il contient toujours du cuivre et de l’argent. Plus on augmente la proportion du premier, plus l’or devient rose, puis il passe au rouge. Si la proportion d’argent est très importante, l’or se teinte de reflets verts. La couleur blanche est, elle, obtenue grâce à l’ajout de nickel et de palladium. Ce travail d’alchimiste permet ainsi d’obtenir une palette extraordinaire de nuances chez Dina Kamal et Niessing.

La nouvelle joaillerie donne ainsi le ton, plus fun et plus mode.

Articles les plus lus

Le marché français de l’horlogerie et de la bijouterie en 2020

Francéclat livre les chiffres du marché français de l’horlogerie-bijouterie pour 2020. Un marché sous le choc mais il y a des signes d’espoir !

Cresus, pionnier de la montre pre-owned

Rencontre avec Maximilien Urso, Président de Cresus pionnier dans le rachat et la vente de montres de seconde main.

La blockchain au service du luxe

Le certificat blockchain devient pour les marques un outil pour tracer leurs produits qui, une fois sortis de la boutique, s’échangent et se revendent...

Neuf et occasion, la réconciliation ?

Le marché de la seconde main a atteint entre 30 et 40 milliards de dollars (25 à 34 milliards d’euros) soit 2% du poids total du secteur mode et luxe....

Jean Cocteau x Atelier Paulin

« Il faut un autre langage pour interpeller les 20-30 ans qui ignorent souvent tout de cet artiste surréaliste, écrivain, poète, philosophe,...

Digitalisation, mode d’emploi

À la suite d’un webinar sur la digitalisation auquel j’ai participé, de nombreuses questions me sont parvenues. Voici quelques pistes données par...