Style

03 décembre 2019

Bijou, un art plastique

D’abord perçu comme un matériau pauvre et contestataire, le plastique revêt aujourd’hui des fonctions différentes.

 

 

Plastique critique

« Le plastique fait partie de l’ADN du bijou contemporain, il est porteur d’une dimension métaphorique, analyse Céline Robin curatrice des expositions à la galerie Mazlo. Dans les années 60, dans la mouvance du Pop Art, son utilisation sert d’abord à critiquer la société de consommation. » Il provoque, dénonce, interroge. Il remet en question la préciosité dans la collection « Priceless » de la Néerlandaise Christel van der Laan. En découpant des cartes de crédit en formes géométriques, le créateur coréen Sungho Cho souligne, lui, la vacuité des valeurs de la société, la traçabilité et la perte de liberté individuelle : tout est enregistré, répertorié, consigné.

 

Plastique sentimental

Mais le plastique n’est pas qu’un matériau critique : il entre dans la composition de bijoux narratifs comme les dioramas de la Néerlandaise Iris Nieuwenburg réalisés avec des éléments en plastique appartenant à des maisons de poupée. L’un des bijoux emblématiques de l’Américain Bob Ebendorf, le collier « On The Beach », est composé d’un assortiment chaotique d’objets trouvés pendant les ballades sur la plage avec sa fille. Étiquettes, emballages, brosses à dents, stylos Bic, peignes, chaussures de  Barbie agissent aujourd’hui comme une madeleine de Proust, ils le relient à ces moments privilégiés.

 

Beauté plastique

Chez l’Argentine Fabiana Gadano, Christel van der Laan ou Charity Ridpath, ce matériau s’avère être une source infinie de beauté : découpé en filaments, plissé comme une étoffe, vrillé ou travaillé en multicouches, il provoque d’incroyables jeux de lumière comme un hologramme. Grâce aux jeux d’échelle, aux répétitions et à la duplication de détails, les plastiques recyclés trouvés par Karin Roy Andersson sont érigés en merveilles tout comme les bouteilles de yaourt chez le vietnamien Sam Tho Duong : dans sa collection lemitcA (dont le nom est celui de la marque du yaourt, lu à l’envers), ils sont métamorphosés en gigantesques parures néo tribales ou en fraises moyenâgeuse. Époustouflants.

 

Image en bannière : Christel van der Laan

 

Les bijoux de Sam Tho Duong, Christel van der Laan, Sungho Cho, Iris Nieuwenburg sont régulièrement exposés à la galerie Mazlo.

Fabiana Ganado et Karin Roy Andersson sont à la galerie Elsa Vanier

 

Articles relatifs à ce sujet :

Le bijou contemporain en questions

Monika Brugger, figure du bijou contemporain

Articles les plus lus

Les incroyables et merveilleux bijoux d'EGONlab

Le leitmotiv de ce label est d’abolir les frontières entre le masculin et le féminin comme l’illustrent entre autres, la jupe sur le pantalon et le...

Bijoux de doigts, quand les bagues mutent...

Notre corps peut être de plus en plus facilement modifié. Avec ces ornements de doigts, les designers de bijoux malmènent les frontières entre le...

Marion Delarue, réflexion sur kushi, kogai et kanzashi

Une grande partie du travail de Marion Delarue tourne autour des ornements de cheveux dont les kushis (peignes), les kanzashis (épingles) et les kogais...

Cartier Haute Joaillerie, "Sixième Sens"…

Ces pièces de haute joaillerie Cartier ont pour but de provoquer des perceptions extra-sensorielles. Une préoccupation ancienne et récurrente, c’est...

Nardi, maure à Venise

À Venise, j’ai rencontré Alberto Nardi, représentant de la troisième génération de ce joaillier vénitien réputé pour ses têtes de maure. Un...

L’humour a-t-il déserté la joaillerie ?

L’exposition, « Parenthèse humoristique, quand le bijou a de l’esprit » de Van Cleef & Arpels tombe à pic. Elle met en lumière un sujet...