Style

13 juin 2016

« Desk », la série photo d’Iris, Émeraude et Clémence

Clémence Cahu a lancé l’idée de ces douze bijoux mis en scène par Émeraude Nicolas-Berton et photographiés par Iris Velghe. Spécialement pour the french jewelry post.

 

Clémence Cahu, la styliste

C’est une composition graphique où tout devient abstrait. Un livre, un sac plastique, un journal, etc. L’histoire tourne autour d’une personnalité. Un homme ou une femme. Androgyne, littéraire. Jamais bourgeoise. Les bijoux : des sculptures que l’on n’identifie pas forcément au premier coup d’œil. Ils vont par deux, le plus gros toujours vu de loin, le plus petit en gros plan. Peu importe qu’ils soient rayés ou abîmés. Le décor lui non plus n’est jamais retouché car le côté réaliste est privilégié.

 

Iris Velghe, la photographe

Rien n’est vraiment rationnel. C’est un objet qui inspire un cadrage, une lumière… Le bijou n’est pas traité comme une star, mais comme un objet qui fait partie d’un quotidien et d’un univers. Je viens de faire une série osée pour Hermès car elle n’est pas descriptive. Une liberté rarissime dans cet univers très normé. On n’y ose pas grand-chose… Ce travail est comme un « bœuf » en musique : Clémence et Émeraude ont apporté un twist plus rock.

 

Émeraude Nicolas-Berton, la directrice artistique

J’ai voulu une atmosphère minimaliste de bureau. Une composition classique détournée, stylisée. Féminines ou masculines, peu importe. Les bijoux sont très présents mais peu travaillés ou empierrés pour conserver l’effet graphique. J’aime les bijoux parce qu’ils réagissent à la lumière, ils créent des reflets. L’un des plus emblématiques de cette série est le bracelet Tiffany & Co.

Articles les plus lus

Les incroyables et merveilleux bijoux d'EGONlab

Le leitmotiv de ce label est d’abolir les frontières entre le masculin et le féminin comme l’illustrent entre autres, la jupe sur le pantalon et le...

Bijoux de doigts, quand les bagues mutent...

Notre corps peut être de plus en plus facilement modifié. Avec ces ornements de doigts, les designers de bijoux malmènent les frontières entre le...

Marion Delarue, réflexion sur kushi, kogai et kanzashi

Une grande partie du travail de Marion Delarue tourne autour des ornements de cheveux dont les kushis (peignes), les kanzashis (épingles) et les kogais...

Cartier Haute Joaillerie, "Sixième Sens"…

Ces pièces de haute joaillerie Cartier ont pour but de provoquer des perceptions extra-sensorielles. Une préoccupation ancienne et récurrente, c’est...

Nardi, maure à Venise

À Venise, j’ai rencontré Alberto Nardi, représentant de la troisième génération de ce joaillier vénitien réputé pour ses têtes de maure. Un...

L’humour a-t-il déserté la joaillerie ?

L’exposition, « Parenthèse humoristique, quand le bijou a de l’esprit » de Van Cleef & Arpels tombe à pic. Elle met en lumière un sujet...