14 septembre 2021

Repossi x Mapplethorpe

Gaia Repossi, directrice artistique de la marque fondée par son père (aujourd’hui propriété de LVMH), a imaginé une collection de bijoux inspirée de l’univers de Robert Mapplethorpe. C’est d’ailleurs avec une œuvre de ce dernier (Puerto Rico 1981) qu’elle a initié sa collection personnelle de photos. À partir des archives de la fondation Robert Mapplethorpe et du Getty Research Institute, elle a créé des pièces d’après ceux portés par le photographe comme le collier multi-chaînes en diamants. D’autres sont des interprétations à partir d’éléments présents dans ses photos et ses collages. Parmi mes préférés figurent la bague en or noir et jaune dont la forme qui s’étale sur deux doigts reprend le drapeau américain dans lequel Lisa Lyon est enveloppée sur photo de 1982 et le collier orné d’une pince de homard (récurrente chez Mapplethorpe). Dans ce type de « collaboration post-mortem », je me demande toujours ce qu’aurait pensé le principal intéressé. Lui qui faisait des bijoux de bric et de broc pour lui et ses amis…

Lancés en mai dernier, ils seront à Paris à partir de fin septembre.

 

  • Repossi x Mapplethorpe - Collier en or avec une couche de ruthenium sur certaines perles, diamants et une perle de culture

  • Repossi x Mapplethorpe - Bague en or et diamants / Bague en or jaune et or noir

  • Repossi x Mapplethorpe -Collier en or et diamants (9,47 carats)

  • Repossi x Mapplethorpe - Collier en or rose, jaune et noir (recouvert d'une couche de ruthenium) diamants posé sur la photo Puerto Rico, 1981 © Robert Mapplethorpe Foundation / Gaia Repossi dans les archives de la Robert Mapplethorpe Foundation © Robert Mapplethorpe Foundation © Jeremy Everett

  • Dans le show-room de Gaia Repossi © Sandrine Merle

Articles les plus lus

Le boom de la laque

Opaque, lisse et brillante sans étinceler de mille feux, la laque est omniprésente dans les collections. On dirait que les bijoux ont été peints dans...

Tabayer, l’or allégé

J’ai été aussi surprise par l’extrême légèreté de ce volumineux bracelet Tabayer… au point de me demander s’il s’agissait bien d’or.

Défilé Balmain SS22 : obsession maillon

Le maillon, élément central de la collection Balmain SS22, devient même le vêtement quand Olivier Roustaing l’agrandit et le transforme en top ultra...

Osez ces bijoux importables !

Trop inquiétants, trop excentriques, trop, trop, trop… Importables me direz-vous en voyant ces bijoux. Mais demain?

Renard Bijoux, l’émotion du quotidien

On perçoit dans les bijoux de Véronique Renard l’authenticité, l’émotion liée aux petits riens du quotidien, le travail fait main…

Diamants de synthèse sur or noir chez DFLY

Philippe Airaud, designer de DFLY, décline le modèle « Oddity » en or noir, les diamants restent sertis dans de l’or jaune. Magnifique.