06 septembre 2017

« Collection particulière » d’Alexandre Biaggi

Le galeriste parisien présente 17 néo-totems, assemblages d’éléments en pierres dures sombres veinées, mouchetées, piquetées et zébrées. « Ces objets ont une présence folle car ils sont imprégnés de la culture du collectionneur qui les a réalisés par envie, sans but précis ni prétention d’artiste. » L’ensemble est composé de pierres récupérées chez des lapidaires, d’une anse en porphyre d’un ancien seau à glace Puiforcat dont la forme évoque le buste cuirassé d’un empereur, d’un dallage circulaire vénitien du XVe siècle ou encore d’un cristal de roche, seule pierre transparente. On y découvre aussi une diorite orbiculaire, granit à tâches blanches extrait d’une mine en Corse aujourd’hui fermée. Chacun évoque un objet du XIXe siècle rapporté du Grand Tour, voyage en Europe fait au XVIIIe siècle par les jeunes gens de l’aristocratie pour parfaire leur éducation.

De 2 000 à 7 000 euros – Du 12 au 30 septembre 2017 à la galerie Alexandre Biaggi au 14, rue de Seine 75006 Paris.

  • Alexandre Biaggi - Porphyres d’Égypte et de Grèce antique © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Granit rose, diorite orbiculaire et granit beige © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Granit rose, cristal de roche et granit de Belgique © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Porphyre vert des Vosges et porphyre d’Égypte © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Porphyres de Grèce antique et de Finlande © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi © Francis Amiand

Articles les plus lus

Rihanna, une version peu classique du camée

Pour sa collection de bijoux Fenty, Rihanna réinterprète le camée, pierre gravée en relief. Et elle la met en scène avec sa photographe fétiche, la...

Une perle de 8 000 ans au Louvre d’Abu Dhabi

Lors de l’exposition « 10 000 ans de luxe » au Louvre d’Abu Dhabi, vous pouvez voir pour la première fois la perle naturelle la plus ancienne connue au...

« Coquette-ries Masculines » de Marie Masson

Dans l’exposition « Mirabilia », la galerie Mazlo présente les broches de la jeune Marie Masson. Elles sont inspirées par les rituels et les objets de...

Les (a)symétries de Victoire de Castellane

Pour Dior Joaillerie, Victoire de Castellane travaille l’asymétrie plus particulièrement en boucles d’oreilles.

Marie-Hélène de Taillac, le livre

« D’Or et de Pierres » est le premier livre consacré aux créations de la créatrice Marie-Hèlene de Taillac.

Iris Apfel x Bernardaud

A presque 100 ans, Iris Apfel l’icône de mode américaine dessine des bijoux pour Bernardaud, le spécialiste de la porcelaine.