06 septembre 2017

« Collection particulière » d’Alexandre Biaggi

Le galeriste parisien présente 17 néo-totems, assemblages d’éléments en pierres dures sombres veinées, mouchetées, piquetées et zébrées. « Ces objets ont une présence folle car ils sont imprégnés de la culture du collectionneur qui les a réalisés par envie, sans but précis ni prétention d’artiste. » L’ensemble est composé de pierres récupérées chez des lapidaires, d’une anse en porphyre d’un ancien seau à glace Puiforcat dont la forme évoque le buste cuirassé d’un empereur, d’un dallage circulaire vénitien du XVe siècle ou encore d’un cristal de roche, seule pierre transparente. On y découvre aussi une diorite orbiculaire, granit à tâches blanches extrait d’une mine en Corse aujourd’hui fermée. Chacun évoque un objet du XIXe siècle rapporté du Grand Tour, voyage en Europe fait au XVIIIe siècle par les jeunes gens de l’aristocratie pour parfaire leur éducation.

De 2 000 à 7 000 euros – Du 12 au 30 septembre 2017 à la galerie Alexandre Biaggi au 14, rue de Seine 75006 Paris.

  • Alexandre Biaggi - Porphyres d’Égypte et de Grèce antique © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Granit rose, diorite orbiculaire et granit beige © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Granit rose, cristal de roche et granit de Belgique © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Porphyre vert des Vosges et porphyre d’Égypte © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Porphyres de Grèce antique et de Finlande © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi © Francis Amiand

Articles les plus lus

Variations sur le jaune et blanc

Jaune/blanc : composée principalement de deux nuances d’or, de diamants et de saphirs, cette harmonie bicolore est présente dans l’ensemble des...

Le nouveau collier

Cartier et Boucheron ont mis en lumière un collier évoquant celui de Néfertiti : un large ras-de-cou permettant de réaliser des mosaïques de pierres.

Gucci, première collection de haute joaillerie

Alessandro Michele, directeur artistique de Gucci, décline dans cette première collection de haute joaillerie, tout son univers baroque.

735 000

La broche paon de Mellerio ne présente aucune pierre exceptionnelle… Elle vient pourtant d’être adjugée $735 000 dans la vente de la collection Al...

Les gourmettes LV de Virgil Abloh

Virgile Abloh, le directeur artistique de Louis Vuitton twiste la chaîne cubaine: les gros maillons adoptent les codes de la cultures hip hop.

Les animaux, reflets de l’âme humaine

Les animaux sont nos miroirs, le reflet de nos âmes: ils dénoncent la cupidité, l’injustice, la soif de pouvoir, etc. Voici quelques exemples...