06 septembre 2017

« Collection particulière » d’Alexandre Biaggi

Le galeriste parisien présente 17 néo-totems, assemblages d’éléments en pierres dures sombres veinées, mouchetées, piquetées et zébrées. « Ces objets ont une présence folle car ils sont imprégnés de la culture du collectionneur qui les a réalisés par envie, sans but précis ni prétention d’artiste. » L’ensemble est composé de pierres récupérées chez des lapidaires, d’une anse en porphyre d’un ancien seau à glace Puiforcat dont la forme évoque le buste cuirassé d’un empereur, d’un dallage circulaire vénitien du XVe siècle ou encore d’un cristal de roche, seule pierre transparente. On y découvre aussi une diorite orbiculaire, granit à tâches blanches extrait d’une mine en Corse aujourd’hui fermée. Chacun évoque un objet du XIXe siècle rapporté du Grand Tour, voyage en Europe fait au XVIIIe siècle par les jeunes gens de l’aristocratie pour parfaire leur éducation.

De 2 000 à 7 000 euros – Du 12 au 30 septembre 2017 à la galerie Alexandre Biaggi au 14, rue de Seine 75006 Paris.

  • Alexandre Biaggi - Porphyres d’Égypte et de Grèce antique © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Granit rose, diorite orbiculaire et granit beige © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Granit rose, cristal de roche et granit de Belgique © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Porphyre vert des Vosges et porphyre d’Égypte © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi - Porphyres de Grèce antique et de Finlande © Francis Amiand

  • Alexandre Biaggi © Francis Amiand

Articles les plus lus

Renard Bijoux, l’émotion du quotidien

On perçoit dans les bijoux de Véronique Renard l’authenticité, l’émotion liée aux petits riens du quotidien, le travail fait main…

Repossi x Mapplethorpe

Gaia Repossi, directrice artistique de la marque fondée par son père (aujourd’hui propriété de LVMH), a imaginé une collection de bijoux inspirée de...

Diamants de synthèse sur or noir chez DFLY

Philippe Airaud, designer de DFLY, décline le modèle « Oddity » en or noir, les diamants restent sertis dans de l’or jaune. Magnifique.

La chevalière personnalisable de Stamped

Avec Stamped, Magda Benmlih livre une nouvelle belle interprétation de la chevalière personnalisable en 3 semaines.

Van Cleef & Arpels renforce son lien historique avec la danse

Un des bijoux emblématiques du joaillier est le clip-ballerine apparu au début des années 40. Au-delà des créations joaillières et horlogères, Van...

Messages personnels: les acrostiches de Chaumet

En accord avec l’histoire de chacun, Chaumet décline le bracelet acrostiche dont la succession d’initiales de chaque pierre forme un message.