28 mars 2020

Coiffes patriotiques

En Ukraine, un collectif de stylistes et de photographes appelé Treti Pivni (Troisième Coq) réalise des portraits de femmes portant le vinok, la coiffe traditionnelle. Autrefois réservé aux jeunes filles lors de mariages ou dans les fêtes populaires, elle était composée de douze variétés de fleurs retenues par des rubans coupés de la longueur des tresses. Plus graphique et plus mode, elle trouve une nouvelle jeunesse et s’inscrit à merveille dans la vague de patriotisme déferlant sur l’Ukraine depuis la révolution, en 2014.

À lire « Coiffes et Parures »

  • Treti Pivni © Treti Pivni

  • "Jeune fille ukrainienne" de Nikolay Rachkov / Photographie anonyme - 19th century

  • Treti Pivni © Treti Pivni

  • Treti Pivni © Treti Pivni

  • Treti Pivni © Treti Pivni

  • Treti Pivni © Treti Pivni

  • Coiffe traditionnelle russe - Vers 1930

  • Treti Pivni © Treti Pivni

Articles les plus lus

Les grands gagnants : vermeil, plaqué or et laiton doré

Dans le registre de la « fantaisie », le vermeil, le plaqué or et le laiton doré montent en puissance. Un phénomène dû à…

Le boom de la laque

Opaque, lisse et brillante sans étinceler de mille feux, la laque est omniprésente dans les collections. On dirait que les bijoux ont été peints dans...

Tabayer, l’or allégé

J’ai été aussi surprise par l’extrême légèreté de ce volumineux bracelet Tabayer… au point de me demander s’il s’agissait bien d’or.

Défilé Balmain SS22 : obsession maillon

Le maillon, élément central de la collection Balmain SS22, devient même le vêtement quand Olivier Roustaing l’agrandit et le transforme en top ultra...

Osez ces bijoux importables !

Trop inquiétants, trop excentriques, trop, trop, trop… Importables me direz-vous en voyant ces bijoux. Mais demain?

Renard Bijoux, l’émotion du quotidien

On perçoit dans les bijoux de Véronique Renard l’authenticité, l’émotion liée aux petits riens du quotidien, le travail fait main…