22 septembre 2016

Calder chez Louisa Guinness

Dans une ère d’uniformisation, les bijoux d’artistes n’ont jamais été aussi trendy. Après ceux de Claude Lalanne, la galeriste Louisa Guinness présente ceux d’Alexandre Calder ainsi que des photos de femmes les portant. Particulièrement connu pour ses sculptures abstraites articulées et ses mobiles, on ignore souvent que l’artiste américain a commencé par fabriquer des colliers en fil de fer tordu pour la poupée de sa sœur.

Du 27 septembre au 5 novembre 2016.

  • Alexander Calder - Collier en cuivre, vers 1940 © The Calder Foundation

  • Brooke Shields en 1985 © Sheila Metzner / The Calder Foundation

  • Alexander Calder - Sculpture en cuivre en forme de fleur, vers 1945 © The Calder Foundation

  • Anjelica Huston en 1976, avec un collier réalisé par Calder en 1940 © Evelyn Hofer / The Calder Foundation

  • Alexander Calder - Collier en argent et tissu, vers 1942 © The Calder Foundation

Articles les plus lus

Messages personnels: les acrostiches de Chaumet

En accord avec l’histoire de chacun, Chaumet décline le bracelet acrostiche dont la succession d’initiales de chaque pierre forme un message.

Yasuki Hiramatsu aux enchères, une première

Par Marie-Laure Cassius-Duranton. Dans les ventes aux enchères, on ne trouve pas que des bijoux ayant appartenus à nos ancêtres : trois bijoux de Yasuki...

415

On ignore souvent qu’il existe au total 415 maisons de ventes aux enchères en France dont 68 % sont des petites entités réalisant annuellement moins de 2...

Ruba Abu-Nimah, nouvelle creative director de Tiffany & Co

Suite au rachat de Tiffany & Co par LVMH (pour 15,8 milliards de dollars), Ruba Abu-Nimah devient la nouvelle « creative director » du joaillier...

Les montres féminines de Watches & Wonders 2021

Le nouveau rendez-vous annuel de l’horlogerie, Watches & Wonders, vient de se dérouler entièrement en version digitale. Voici les modèles féminins...

Bvlgari, " Serpenti through the eyes of » Mary Katrantzou

Bvlgari a confié le troisième opus de sa collection « Serpenti through the eyes of » à Mary Katrantzou, créatrice de mode grecque qu’il connaît...