21 septembre 2016

Coussin et briolette

La taille (forme) de la pierre est un élément capital dans la valeur de cette dernière car elle garantit le passage de la lumière et donc la brillance. Dans sa collection « Johara », la créatrice de Nuun, Nourah Al Faisal, rend hommage à deux d’entre elles, le coussin et la briolette : elle fait disparaître le cristal et ne garde que leurs contours, tracés à l’or noir serti de diamants. Apparaissent alors dans l’espace, boucles d’oreilles, bague et pendentifs.

Articles les plus lus

Créoles d'Afrique

Dans le registre des créoles, bijou culte des années 80, ne manquez pas celles qui figurent le continent africain. Légères et oversized, elles ont été...

L’ère du bijou végétal

Le bijou végétal, un  hymne à la nature et au caractère éphémère de la beauté. Les créateurs remplacent rubis, diamants, saphirs et autres pierres...

Le semainier de bagues de Marc Deloche

La dernière collection de Marc Deloche comprend 7 bagues. Chacune est inspirée par la divinité gréco-romaine qui préside à un jour de la semaine. La...

Les tasses bagues d'Astier de Villatte

L’artiste-plasticienne Serena Carone était faite pour rencontrer le duo d’Astier de Villatte, spécialiste de la vaisselle en céramique blanche. Même...

Les bijoux dans l’exposition "Alphonse Mucha"

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le bijou est très présent dans l’exposition « Alphonse Mucha » au musée du Luxembourg. Sur les...

"L'art des perles en Afrique" au musée Rietberg, à Zürich

« L’art des perles en Afrique » au musée Rietberg met en lumière la magnifique collection Mottas, qu’il vient d’intégrer. Les bijoux anciens ou...