Mon agenda

05 février 2020

Voir l’exposition « Gold » à la Polka galerie

« Gold » présente trente images inédites d’un travail réalisé en 1986 par le photographe Sebastião Salgado dans la mine d’or de Serra Pelada.

Par Sandrine Merle.

 

 

Ceux qui ne connaissent pas les images de Sebastião Salgado prises en 1986 dans la mine de Serra Pelada vont être happés par leur puissance. On y voit des milliers d’hommes grouillant tels des insectes dans cette mine d’or à ciel ouvert, située au nord du Brésil. Dans la fosse de 200 mètres de profondeur, ces orpailleurs de la misère, courbés sous le poids de sacs de minerais, remontent en file indienne par de fragiles échelles en bois. Les autres dévalent les pentes boueuses.

 

Une mine tristement célèbre

La ruée vers l’or à Serra Pelada a commencé dans les années 80, après qu’un enfant ait trouvé une pépite en se baignant dans une rivière. C’est dans cette mine, sur des images de garimpeiros que commence le film américain « Powaqqatsi » de Godfrey Reggio produit par Coppola. En France, c’est elle qui a inspiré la chanson à Bernard Lavilliers, « Gentilshommes de Fortune ».

 

Des images inédites

L’exposition permet de découvrir des images inédites extraites des archives de Salgado. Elles ne figurent pas dans son livre «La main de l’homme » et n’ont été publiées dans aucun journal. Elles sont toujours aussi belles avec ce traitement en noir et blanc, les angles, les zooms, les lignes de fuite, les contrastes et les lumières. Un esthétisme qui lui a valu de virulentes critiques, accusé de magnifier la misère et de la commercialiser.

 

Ces images ont été prises par Sagaldo il y a un peu plus de 30 ans et plus aucun forçat ne travaille dans cette mine. Pourtant elles témoignent encore d’une terrible réalité au Mali, au Burkina Faso, à Madagascar, au Congo ou encore en Bolivie. Des images absolument incompatibles avec des bijoux (ou des téléphones) à plusieurs milliers d’euros.

 

Jusqu’au 14 mars à la Polka galerie – Cour de Venise – 12, rue Saint-Gilles, Paris 3e

 

Articles relatifs à ce sujet :

Et si je veux un bijou éthique?

Des bijoux pour sauver la planète

 

Articles les plus lus

Regarder d’un autre œil « Marie-Antoinette et ses enfants », le tableau d’Élisabeth Vigée Le Brun

Un élément important se situe à l’arrière-plan, dans la pénombre : un serre-bijoux (un cabinet servant à ranger entre autres ses joyaux) aux...

Ventes aux enchères, Genève 2023 - Ce qu'il ne faut pas manquer

Les collectionneurs se précipitent aux ventes aux enchères. Vous aussi, n’hésitez pas à vous y rendre. Preview des merveilles à découvrir.

Mon "Parcours Bijoux 2023"

Du 2 au 29 Octobre 2023, Parcours Bijoux (organisée par les bénévoles de l’association D’un Bijou à L’Autre) propose près de 50 expositions,...

Au 9 rue de la Paix, visiter l'exposition « Dans l’intimité de Vever »

Camille et Damien Vever qui ont ressuscité la maison Vever, il y tout juste deux ans, retracent son histoire humaine grâce à 60 bijoux et objets d’art.

Découvrir les bijoux contemporains dans l'exposition "Des cheveux et des poils"

« Étonnamment, le cheveu fascine de nombreux jeunes artistes et designers », explique Denis Bruna le commissaire de l’exposition « Des Cheveux et des...

Les évènements bijoux à ne pas manquer en 2023

En France et à l’étranger : « Sur la route de Samarkande – Merveilles de soie et d’or », « Mucha au-delà de l’Art nouveau », « Nubie :...