Style

21 mai 2019

La ménagerie de Vhernier

La vente de Christie’s Paris propose une magnifique broche tortue de Vhernier. Elle illustre un savoir-faire « maison » unique : « Trasparenza », une superposition de pierres précieuses.

 

 

Il existe chez Vhernier, joaillier italien connu pour ses bijoux abstraits, une étonnante famille de broches figuratives représentant des animaux : tortue, chenille, crabe, grenouille, pingouin, autruche, caméléon, serpent, etc. Chaque animal tropical, volant ou bondissant, familier ou sauvage affiche une silhouette graphique et profilée. Ainsi que des carapaces, plumages et pelages aux couleurs pop acidulées changeantes.

 

Des lignes stylisées

Toutes ces broches-animaux ont un air de famille avec Kiss ou Abbracio, les bagues signature de Vhernier : elles sont empreintes de la passion de Vhernier pour l’art contemporain. La variété des postures et des impressions de mouvement servent à rendre les animaux plus graphiques et moins vrais que nature. La grenouille s’étire à l’infini en une nouvelle forme géométrique. Le toucan se résume à une tête en forme de grande virgule. Peu de chance de croiser ces spécimens même dans une jungle luxuriante !

 

Des couleurs inimaginables dans la nature

Autre référence à l’art contemporain : le traitement de la couleur grâce à la technique appelée « Trasparenza », mise au point par Vhernier à la fin des années 80. Pour Carlo Traglio, Président de Vhernier, il s’agissait de faire danser les couleurs et de réaliser des effets miroitants rivalisant avec ceux des piscines californiennes de David Hockney. Pour cela, Vhernier a superposé des pierres opaques, nacrées et/ou brillantes et du cristal de roche transparent. Bombé ou gravé, ce dernier crée des effets spéciaux. Il faut manipuler chaque animal, le regarder sous différentes perspectives…

 

L’effet magique du cristal de roche

Posé sur une ou deux fines plaques de cornaline, de lapis-lazuli, de nacre, de turquoise ou encore de malachite, le cristal de roche agit comme une loupe : les à-plats de couleurs opaques s’animent. Les animaux prennent vie : les pelages, carapaces et plumages du toucan, du crabe, de la tortue ou encore du pingouin se parent d’effets moirés, ils se mettent à chatoyer. Plus possible alors de déterminer les types de pierres, elles n’ont plus rien de réel. Ultime surprise propre à cette « technique maison » : de profil, l’œil ne perçoit plus que le cristal de roche.

 

Le résultat est d’une beauté extraordinaire, le joaillier s’est transformé en magicien.

 

Articles relatifs à ce sujet :

Faune joaillière dans la vente Christie’s Paris

Vhernier : Carlo Trafilo et ses bijoux d’esthète

Ouvertures titanesques

Articles les plus lus

Les incroyables et merveilleux bijoux d'EGONlab

Le leitmotiv de ce label est d’abolir les frontières entre le masculin et le féminin comme l’illustrent entre autres, la jupe sur le pantalon et le...

Bijoux de doigts, quand les bagues mutent...

Notre corps peut être de plus en plus facilement modifié. Avec ces ornements de doigts, les designers de bijoux malmènent les frontières entre le...

Marion Delarue, réflexion sur kushi, kogai et kanzashi

Une grande partie du travail de Marion Delarue tourne autour des ornements de cheveux dont les kushis (peignes), les kanzashis (épingles) et les kogais...

Cartier Haute Joaillerie, "Sixième Sens"…

Ces pièces de haute joaillerie Cartier ont pour but de provoquer des perceptions extra-sensorielles. Une préoccupation ancienne et récurrente, c’est...

Nardi, maure à Venise

À Venise, j’ai rencontré Alberto Nardi, représentant de la troisième génération de ce joaillier vénitien réputé pour ses têtes de maure. Un...

L’humour a-t-il déserté la joaillerie ?

L’exposition, « Parenthèse humoristique, quand le bijou a de l’esprit » de Van Cleef & Arpels tombe à pic. Elle met en lumière un sujet...