13 janvier 2017

The French Jewelry Post x Artcurial

Julie Valade, directrice de la joaillerie d’Artcurial, m’a invitée à choisir quelques bijoux parmi les centaines du catalogue de la prochaine vente aux enchères qui aura lieu à Monaco, le 19 et 20 janvier. J’ai tenu à ce que ces pièces, la broche-pendentif de Pol Bury, le clip de Boucheron ou encore le collier de Suzanne Belperron, soient mises en scène par mes photographes préférés, Tom et Karina d’AlmaKarina. Les bijoux font alors corps avec la nature dans une vision magnétique et d’une poésie inouïe.

  • Boucheron - Clip de corsage plume en or et platine semé de diamants - Vers 1960

  • Buccellati - Bague en ors gris et jaune, au centre un diamant de 15,40 carats

  • Johann Michael Wilm - Broche en or ciselé, repoussé, filigrané et diamants - Vers 1935

  • Pol Bury - Pendentif-broche en argent orné de baguettes mobiles en or jaune

  • Bracelet serpent en or. La tête est couronnée d'un saphir ovale

  • Suzanne Belperron - Collier "égyptien" en or souligné d'une ligne de diamants - Vers 1942

Articles les plus lus

Rihanna, une version peu classique du camée

Pour sa collection de bijoux Fenty, Rihanna réinterprète le camée, pierre gravée en relief. Et elle la met en scène avec sa photographe fétiche, la...

Une perle de 8 000 ans au Louvre d’Abu Dhabi

Lors de l’exposition « 10 000 ans de luxe » au Louvre d’Abu Dhabi, vous pouvez voir pour la première fois la perle naturelle la plus ancienne connue au...

« Coquette-ries Masculines » de Marie Masson

Dans l’exposition « Mirabilia », la galerie Mazlo présente les broches de la jeune Marie Masson. Elles sont inspirées par les rituels et les objets de...

Les (a)symétries de Victoire de Castellane

Pour Dior Joaillerie, Victoire de Castellane travaille l’asymétrie plus particulièrement en boucles d’oreilles.

Marie-Hélène de Taillac, le livre

« D’Or et de Pierres » est le premier livre consacré aux créations de la créatrice Marie-Hèlene de Taillac.

Iris Apfel x Bernardaud

A presque 100 ans, Iris Apfel l’icône de mode américaine dessine des bijoux pour Bernardaud, le spécialiste de la porcelaine.