16 janvier 2017

0.88

Le nom de la marque vient du diamètre du fil d’or dont se sert Philippe Airaud pour faire ses bijoux. « 0,88 est le diamètre minimum présentant une résistance maximum », explique-t-il. Le designer a commencé par un simple anneau destiné à la personne qu’il aime avant d’en révéler les infinies possibilités. Il le vrille, le sculpte, l’arrondit en goutte ou encore en épingle inspirée par celle du kilt. Minimal, unisexe, poétique. Less is more.

Articles les plus lus

"Dina à la loupe"

Je voulais en savoir plus sur Dina Level car dans l’univers du bijou, son nom revient sans cesse…

Anaconda chez White Bird

Les bijoux Anaconda, créés par l’Italienne Monica Rossi, sont d’une poésie folle. A découvrir chez White Bird.

Les planches minéralogiques de Marin Montagut

Jolie trouvaille dans la toute nouvelle boutique parisienne de Marin Montagut : des planches minéralogiques du XIXe siècle qu’il colorise.

Le serti filaire de Sheila Westera

La créatrice Sheila Westera réalise ses montures avec un interminable fil d’or ou d’argent. Interminable, il s’enroule autour de la pierre…

Secrets, boutons et diamants chez Chanel

Les montres à secret de Chanel mettent en lumière le bouton, présent sur le bas des manches et sur les poches plaquées des vestes en tweed.

La dédicace « Coiffes et Parures » chez Mellerio

Le 7 mars dernier, j’ai dédicacé mon livre pour enfants « Coiffes et Parures » chez Mellerio. Lors de cet après-midi joyeuse et chaleureuse, nous...