08 décembre 2015

L’Asie rêvée de Cartier

Dès le tournant du XXe siècle, Cartier puise son inspiration dans les objets chinois et japonais. L’exposition « L’Asie Rêvée » dans les collections Baur et Cartier met en regard 160 bijoux et objets du joaillier avec celles du Suisse Alfred Baur, principalement issues de la dynastie Qing (1644-1912). Sur le thème de la libellule, une broche de 1953 en diamants, émeraudes et rubis côtoie une boîte à compartiments inrô en laque incrustée de nacre du XIXe siècle. Une broche Art déco noire et blanche dialogue avec une boîte à sceau en porcelaine « pâte tendre » crème. Dans les vitrines, les matières luxueuses font ainsi écho aux motifs exotiques et aux couleurs d’une infinie poésie.

Jusqu’au 14 février 2016 à la Fondation Baur, Genève.

  • Cartier - Porcelaine "pâte tendre" - Chine, dynastie Qing (1644-1911) - Fondation Baur

  • Cartier - Platine, or, diamants, cristal de roche, émail - New York, 1926 - Collection Cartier

Articles les plus lus

Le serti filaire de Sheila Westera

La créatrice Sheila Westera réalise ses montures avec un interminable fil d’or ou d’argent. Interminable, il s’enroule autour de la pierre…

Secrets, boutons et diamants chez Chanel

Les montres à secret de Chanel mettent en lumière le bouton, présent sur le bas des manches et sur les poches plaquées des vestes en tweed.

La dédicace « Coiffes et Parures » chez Mellerio

Le 7 mars dernier, j’ai dédicacé mon livre pour enfants « Coiffes et Parures » chez Mellerio. Lors de cet après-midi joyeuse et chaleureuse, nous...

Alexandra Jefford x Smythson

Sur des bagues en or, la créatrice Alexandra Jefford a réalisé un noeud avec des liens de cuir de la maison anglaise Smythson.

Santé !

Les bijoutiers-joailliers développent un univers global à l’instar de la créatrice de Foundrae, Beth Bugdaycay.

Coiffes patriotiques

Un collectif de créatifs ukrainiens, Treti Pivni, revisite la coiffe traditionnelle. Un geste patriotique.