08 décembre 2015

L’Asie rêvée de Cartier

Dès le tournant du XXe siècle, Cartier puise son inspiration dans les objets chinois et japonais. L’exposition « L’Asie Rêvée » dans les collections Baur et Cartier met en regard 160 bijoux et objets du joaillier avec celles du Suisse Alfred Baur, principalement issues de la dynastie Qing (1644-1912). Sur le thème de la libellule, une broche de 1953 en diamants, émeraudes et rubis côtoie une boîte à compartiments inrô en laque incrustée de nacre du XIXe siècle. Une broche Art déco noire et blanche dialogue avec une boîte à sceau en porcelaine « pâte tendre » crème. Dans les vitrines, les matières luxueuses font ainsi écho aux motifs exotiques et aux couleurs d’une infinie poésie.

Jusqu’au 14 février 2016 à la Fondation Baur, Genève.

  • Cartier - Porcelaine "pâte tendre" - Chine, dynastie Qing (1644-1911) - Fondation Baur

  • Cartier - Platine, or, diamants, cristal de roche, émail - New York, 1926 - Collection Cartier

Articles les plus lus

Bijou, Caillou

Sur son site Caillou, Anne-Lise Delsol vend une sélection de bijoux anciens et des mono boucles d’oreilles réalisées à partir d’épingles à...

Dans la famille Vendome, Thierry le fils

Thierry Vendome, le fils de Jean Vendome. est lui aussi joaillier.

Céline Daoust, première boutique parisienne

Céline Daoust vient d’ouvrir sa première boutique parisienne.

Le foulard imprimé pierres précieuses d'Inouïtoosh

Lise Guitton, créatrice d’Inouïtoosh, a imaginé un grand carré de soie imprimé de pierres précieuses. Selon la façon de le porter, les motifs...

"Dina à la loupe", un livre fascinant

Je voulais en savoir plus sur Dina Level car dans l’univers du bijou, son nom revient sans cesse…

Anaconda chez White Bird

Les bijoux Anaconda, créés par l’Italienne Monica Rossi, sont d’une poésie folle. A découvrir chez White Bird.