09 novembre 2016

Galerie Résidences

Ouverte depuis six mois, cette galerie est mutualisée autrement dit elle appartient à un groupe d’artistes contemporains (dont Sophie Robbe, Aude Medori ou encore Galatée Pestre) qui y proposent leurs bijoux. Ils ouvrent aussi cet espace à d’autres comme Hélène Gugenheim dont le travail consiste à « réparer » les corps abîmés en couvrant les cicatrices de feuilles d’or. Inspiré d’une philosophie japonaise, le rituel s’avère aussi touchant que dérangeant.

  • Sophie Robbe - Boucles d'oreilles "Caractères" en argent et éléments de poupée

  • Aude Medori - Bagues "Empreintes" en vermeil et argent © Matthieu Gauchet

  • Galatée Pestre - Broche "Essentiel" en acier © Matthieu Gauchet

  • Hélène Gugenheim - "Mes cicatrices Je suis d'elles, entièrement tissé" - Marie, 13 mai 2015 - Dorure par Manuela Paul-Cavallier © Aurélien Mole

Articles les plus lus

Rihanna, une version peu classique du camée

Pour sa collection de bijoux Fenty, Rihanna réinterprète le camée, pierre gravée en relief. Et elle la met en scène avec sa photographe fétiche, la...

Une perle de 8 000 ans au Louvre d’Abu Dhabi

Lors de l’exposition « 10 000 ans de luxe » au Louvre d’Abu Dhabi, vous pouvez voir pour la première fois la perle naturelle la plus ancienne connue au...

« Coquette-ries Masculines » de Marie Masson

Dans l’exposition « Mirabilia », la galerie Mazlo présente les broches de la jeune Marie Masson. Elles sont inspirées par les rituels et les objets de...

Les (a)symétries de Victoire de Castellane

Pour Dior Joaillerie, Victoire de Castellane travaille l’asymétrie plus particulièrement en boucles d’oreilles.

Marie-Hélène de Taillac, le livre

« D’Or et de Pierres » est le premier livre consacré aux créations de la créatrice Marie-Hèlene de Taillac.

Iris Apfel x Bernardaud

A presque 100 ans, Iris Apfel l’icône de mode américaine dessine des bijoux pour Bernardaud, le spécialiste de la porcelaine.