10 janvier 2017

Buccellati sous pavillon chinois

Le groupe chinois Gangtai vient d’acquérir 85% du capital du joaillier italien Buccellati, fondé en 1919. En 2013, la famille avait déjà cédé la majorité au fonds d’investissement italien Clessidra SGR ce qui lui avait permis de développer son chiffre d’affaires à l’international. Entre-temps, Buccellati avait dû quitter la boutique historique de la place Vendôme après que LVMH ait racheté l’immeuble. Ces récentes péripéties en disent long sur la difficulté qu’ont les indépendants, même en bonne santé, à résister à la puissance des grands groupes internationaux.

  • Boutique Buccellati ouverte début 2016, rue de la Paix, Paris

  • Bracelet en or brossé, jade lavande et diamants

  • Au centre, le patriarche Gianmaria Buccellati entouré de ses deux fils Gino et Andrea et de sa fille Maria Cristina © Anita Calero

  • Bracelet en résille d'or et diamants

  • Gino, Maria Cristina, Andrea et Lucrezia Buccellati

  • L'orfèvrerie Buccellati

  • Andrea Buccellati et sa fille Lucrezia

  • Broche réalisée à partir d'une perle baroque

Articles les plus lus

Rihanna, une version peu classique du camée

Pour sa collection de bijoux Fenty, Rihanna réinterprète le camée, pierre gravée en relief. Et elle la met en scène avec sa photographe fétiche, la...

Une perle de 8 000 ans au Louvre d’Abu Dhabi

Lors de l’exposition « 10 000 ans de luxe » au Louvre d’Abu Dhabi, vous pouvez voir pour la première fois la perle naturelle la plus ancienne connue au...

« Coquette-ries Masculines » de Marie Masson

Dans l’exposition « Mirabilia », la galerie Mazlo présente les broches de la jeune Marie Masson. Elles sont inspirées par les rituels et les objets de...

Les (a)symétries de Victoire de Castellane

Pour Dior Joaillerie, Victoire de Castellane travaille l’asymétrie plus particulièrement en boucles d’oreilles.

Marie-Hélène de Taillac, le livre

« D’Or et de Pierres » est le premier livre consacré aux créations de la créatrice Marie-Hèlene de Taillac.

Iris Apfel x Bernardaud

A presque 100 ans, Iris Apfel l’icône de mode américaine dessine des bijoux pour Bernardaud, le spécialiste de la porcelaine.