04 février 2019

Le visage paré - Haute Couture PE19

Deux collections de haute couture SS19 ont mis en avant les bijoux de face. Chez Valentino, les mannequins ressemblaient à des fées pourvues de grands cils en plumes. Rose, bleu, blanc, ils étaient assortis aux grandes robes fleuries et froufroutantes de Pierpaolo Piccioli. Chez Iris van Herpen, les filles s’apparentaient à des cybrids, embryons mi-homme, mi-animal. Sur le visage, elles portaient des masques formés par un réseau de fils dorés et ondulants. La créatrice les a obtenus grâce à l’intelligence artificielle et plus précisément à la conception générative : le scan du visage a été traité par un « algorithme sauterelle ». L’hybridation est aussi fascinante qu’inquiétante.

 

Article relatif à ce sujet:

Bijoux de face

  • Valentino et Iris van Herpen - Haute Couture PE19

  • Valentino - Haute Couture PE19

  • Valentino - Haute Couture PE19

  • Iris van Herpen - Haute Couture PE19

  • Valentino - Haute Couture PE19

Articles les plus lus

Le boom de la laque

Opaque, lisse et brillante sans étinceler de mille feux, la laque est omniprésente dans les collections. On dirait que les bijoux ont été peints dans...

Tabayer, l’or allégé

J’ai été aussi surprise par l’extrême légèreté de ce volumineux bracelet Tabayer… au point de me demander s’il s’agissait bien d’or.

Défilé Balmain SS22 : obsession maillon

Le maillon, élément central de la collection Balmain SS22, devient même le vêtement quand Olivier Roustaing l’agrandit et le transforme en top ultra...

Osez ces bijoux importables !

Trop inquiétants, trop excentriques, trop, trop, trop… Importables me direz-vous en voyant ces bijoux. Mais demain?

Renard Bijoux, l’émotion du quotidien

On perçoit dans les bijoux de Véronique Renard l’authenticité, l’émotion liée aux petits riens du quotidien, le travail fait main…

Repossi x Mapplethorpe

Gaia Repossi, directrice artistique de la marque fondée par son père (aujourd’hui propriété de LVMH), a imaginé une collection de bijoux inspirée de...