04 février 2019

Le visage paré - Haute Couture PE19

Deux collections de haute couture SS19 ont mis en avant les bijoux de face. Chez Valentino, les mannequins ressemblaient à des fées pourvues de grands cils en plumes. Rose, bleu, blanc, ils étaient assortis aux grandes robes fleuries et froufroutantes de Pierpaolo Piccioli. Chez Iris van Herpen, les filles s’apparentaient à des cybrids, embryons mi-homme, mi-animal. Sur le visage, elles portaient des masques formés par un réseau de fils dorés et ondulants. La créatrice les a obtenus grâce à l’intelligence artificielle et plus précisément à la conception générative : le scan du visage a été traité par un « algorithme sauterelle ». L’hybridation est aussi fascinante qu’inquiétante.

 

Article relatif à ce sujet:

Bijoux de face

  • Valentino et Iris van Herpen - Haute Couture PE19

  • Valentino - Haute Couture PE19

  • Valentino - Haute Couture PE19

  • Iris van Herpen - Haute Couture PE19

  • Valentino - Haute Couture PE19

Articles les plus lus

"Les Galaxies" de Cartier, la Terre vue du ciel

La dernière collection de joaillerie Cartier, « Les Galaxies », tourne autour du cosmos. Le point de vue est spatial et l’approche, scientifique. 

Swarovski x Balmain et A. Vauthier - Haute Couture PE19

Comme chaque saison, Swarovski a collaboré avec des couturiers pour montrer la formidable créativité de son matériau : le cristal.  Elle en a fourni...

Le retour des 80's

C’est bien connu, la mode aime ce qu’elle détestait hier.

La céramique de Taffin

La céramique est aujourd’hui le matériau signature de James Taffin de Givenchy (neveu du couturier), joaillier français installé à New-York, sur...

Le serti Tension de Niessing

Le serti Tension de Niessing, spécialiste des bagues de fiançailles, maintient un diamant entre les deux extrémités d’un anneau découpé.

Les "Diamond Party Jackets" de Jessica McCormack

Pour customiser le solitaire (la traditionnelle bague de fiançailles composée d’une pierre centrale), la créatrice Jessica McCormack a imaginé des «...