16 novembre 2016

Bague numérique

La bague « Os » de Jean-Luc Moulène a été réalisée à partir d’un scanner de l’os de son pouce. Max Mazlo, « orfèvre numérique » spécialiste de la 3D l’a ensuite étiré, percé, tassé puis imprimé en cire. Cette bague exosquelette est emblématique d’une génération pour laquelle l’utilisation des nouvelles technologies, versus le « fait-main », ouvre un champ infini de possibilités.

À la galerie miniMASTERPIECE – Exposée au Centre Georges Pompidou jusqu’au 20 février 2017.

  • Les différentes étapes de conception en 3D, à partir du scanner de l'os

  • Bague "Os" en or

Articles les plus lus

Les montres féminines de Watches & Wonders 2021

Le nouveau rendez-vous annuel de l’horlogerie, Watches & Wonders, vient de se dérouler entièrement en version digitale. Voici les modèles féminins...

Bvlgari, " Serpenti through the eyes of » Mary Katrantzou

Bvlgari a confié le troisième opus de sa collection « Serpenti through the eyes of » à Mary Katrantzou, créatrice de mode grecque qu’il connaît...

Décembre 2020

Bonne nouvelle : le rebond en décembre avec une progression de 12% du chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier. Le meilleur mois de décembre...

Des panthères Cartier chez Artcurial

Dans sa vente annuelle de Monaco, Artcurial propose une vingtaine de panthères de Cartier. Toutes ont été offertes par un homme, grand amateur du...

La nacre capitonnée de Melanie Georgacopoulos

En 10 ans, Mélanie Georgacopoulos a magistralement sorti la nacre du registre classique grâce à des pièces spectaculaires ou des techniques inédites....

La féérie de Cathy Waterman chez White Bird

White Bird présente les nouveaux bijoux, des pièces uniques, de l’Américaine Cathy Waterman inspirée par le Moyen-Âge.