Mon agenda

26 juillet 2018

Les 3 expositions bijoux à ne pas manquer

Les trois expositions bijoux à venir, très différentes, mettent en lumière les multiples caractéristiques de ce dernier. Parure, il peut aussi être un objet de pouvoir, d’amour ou de loyauté.

 

A New York, « The Body Transformed » au Metropolitan Museum of Arts

L’approche transversale (comprenant 4 thèmes : « The Regal Body », « The Transcendant Body », « The Alluring Body » et » The Resplendent Body ») présente 230 pièces appartenant au MET. Allant de 2600 avant J-.C à nos jours, elles sont mises en regard de photos, peintures et sculptures.

Le parti pris thématique de « The Body Transformed » créé des confrontations atypiques. Dans la section consacrée au désir, « The alluring Body », les perles victoriennes se retrouvent à côté de peignes japonais, de pièces Elsa Schiaparelli ou encore Shaun Leane. Dans « The Resplendent Body », la splendeur des bijoux moghols fait écho à ceux des peuples Akhan et Fon d’Afrique de l’Ouest, de Lalique ou de Castellani. C’est aussi l’occasion d’admirer des pièces majeures d’un des plus grands musées du monde comme le collier égyptien à deux têtes de faucon datant d’environ 1800 ans avant J.-C.

Une exposition sans précédent et extrêmement attendue.

« The Body Transformed », the MET Fifth Avenue – Du 12 novembre 2018 au 24 février 2019

 

A Paris, « Les bagues d’homme d’Yves Gastou » à l’Ecole des Arts Joailliers

La prochaine exposition de l’École des Arts Joailliers est, elle, consacrée à une collection privée, celle de l’antiquaire germanopratin Yves Gastou. Spécialisé dans l’art des années 40 à aujourd’hui, ce sexagénaire trépidant est aussi un grand amateur de bagues au point d’en posséder un millier. Leurs histoires se confondent avec celle de l’antiquaire, ses goûts, son style…  L’exposition en présente 500 :  bagues à poison de doges vénitiens du XVIIe siècle, anneaux sculptés par des poilus dans les tranchées, bagues d’artistes contemporains ou encore chevalières en argent de biker des années 70.

« Les bagues d’homme d’Yves Gastou »L’École des Arts Joailliers – Du 5 octobre au 30 novembre 2018

 

A Moscou, « Bvlgari. Tribute to Femininity. Magnificent Roman Jewels » au musée du Kremlin

La prochaine exposition Bulgari « Bvlgari. Tribute to Femininity. Magnificent Roman Jewels » aura lieu au musée du Kremlin, à Moscou. Avec plus de 500 pièces, son envergure est comparable à celle qui a eu lieu en 2010, au Grand Palais. L’angle choisi, la féminité, montre les plus belles ambassadrices du joaillier dont Anna Magnani, Gina Lollobrigida ou encore Anita Ekberg. L’exposition présentera plusieurs pièces pour la première fois dont le diadème de la princesse Ortonia ou un collier à l’agencement joyeux de diamants, saphirs bleus et rubis. Ouverture de l’exposition à Moscou à suivre sur les medias de The French Jewelry Post à partir du 5 septembre 2018.

« Bvlgari. Tribute to Femininity. Magnificent Roman Jewels » – Du 7 septembre 2018 au 13 janvier 2019

 

Articles les plus lus

S’offrir une montre émaillée de la Fondation Napoléon chez Artcurial 

Le 9 décembre prochain, la Fondation Napoléon met en vente un ensemble de ravissantes montres de poche du 18e et 19e siècle en émail de couleur. A...

La vente Buccellati chez Sotheby’s Paris

Sotheby’s Paris proposera 26 bijoux du joaillier italien Buccellati à l’occasion du 100e anniversaire de ce dernier. Lors de l’exposition, Sotheby’s...

Le bijou est partout...

… même dans les expositions où on ne l’attend pas. En voici quelques-unes à ne pas manquer.

Journées Européennes du Patrimoine : 10 visites incontournables

Pendant les 36èmes Journées Européennes du Patrimoine, voici 10 lieux incontournables à Paris pour amateurs de bijoux et de pierres précieuses.

Lacloche, un livre et une exposition

Lacloche est l’un des joailliers français disparus de la mémoire collective. Pour la première fois, il est au centre d’une exposition à l’École des...

Un piercing par Maria Tash au Bon Marché

À l’occasion de son exposition « So Punk », Le Bon Marché accueille l’Américaine Maria Tash, reine du piercing.