Itinéraires joailliers

04 décembre 2015

Les bijoux Mochica du musée Larco

Fondé en 1926, le musée Rafael Larco Herrera appartient aux descendants du fondateur, l’un des pères de l’archéologie péruvienne. À taille humaine, cette bâtisse aux allures d’hacienda, organisée autour d’un patio, possède une collection permanente exceptionnelle d’objets cérémoniels. Parures funéraires, emblèmes religieux et de prestige : tous sont réunis dans la Galerie de l’Or et des Bijoux. Beaucoup proviennent de la culture Moche ou Mochica (100-800 ans après J.-C.), antérieure aux Incas et bien moins connue du grand public. Dans la pénombre, ces merveilles installées sur des têtes de mannequin ultra minimalistes créent un effet saisissant.

 

Les pectoraux offrent aux regards des images de rites sacrificiels. Sur les boucles d’oreilles, pendent des serpents tandis que sur les hautes parures frontales sont représentés des condors, des dragons et autres chimères. Les ornements de nez évoquent becs d’oiseau et moustaches de félin. Ici et là, figurent des mains tenant des têtes décapitées… À cette iconographie métaphorique, se superposent les symboliques de l’or et de l’argent, respectivement associés au Soleil et à la Lune. Pour traduire les relations avec les astres, les Mochica les cisèlent, les ajourent et les martèlent. Excellents orfèvres, ils les ternissent, les éclaircissent ou les foncent grâce à des alliages.

 

Lors des cérémonies, ces extravagantes parures transforment ainsi les dirigeants (guerriers, prêtres ou administrateurs) en êtres surnaturels, avant de les accompagner dans leurs sépultures.

Articles les plus lus

Place Vendôme : la collection de photos du joaillier Lorenz Bäumer

En 1995, Lorenz Bäumer s’installe place Vendôme. Dans la foulée, il débute une collection de photos, dédiée à ce lieu emblématique de la haute...

Les bijoux Art nouveau du Schmuckmuseum Pforzheim : une collection dans la collection

Il faut remonter à l’origine de la collection du Schmuckmuseum Pforzheim pour comprendre la très grande richesse de cette section dédiée à l’Art...

Musée Lalique, dans l’uni-verre de l’artiste

Avec 650 objets dont une soixantaine de très beaux bijoux, le musée Lalique permet de comprendre l’importance croissante de cette matière dans le...

6 raisons d'aller au musée Amrapali à Jaipur

Étonnamment, malgré la tradition millénaire du bijou en Inde, le musée Amrapali est le seul musée dans le monde à lui être complètement consacré.

Sprague, le squat dédié au bijou

Et si on allait faire un tour au DOC ? C’est dans ce squat du 19e arrondissement de Paris que s’est installée l’association Sprague dédiée au bijou.

« La Colonne Vendôme » à la loupe, aux éditions Norma

 » Quand on m’a demandé de photographier le travail des patines du bronze, j’ai eu une certitude : c’était le moment ou jamais de réaliser le...