05 juin 2017

Une clé à molette dans l’exposition « Medusa »

« Ce pendentif n’est pas né d’une longue réflexion, mais d’une simple trouvaille dans un rayon du BHV en 1975 », explique son créateur Gilles Jonemann dont le travail est basé sur des matériaux simples et banals. « J’ai suspendu cette jolie clé à molette chromée de onze centimètres, comme il en existe tant d’autres, sur un lacet de cuir. Elle s’est imposée comme une évidence lorsqu’une cliente m’a demandé de monter son diamant : en voyant les deux sur mon établi, j’ai ressenti le choc des symboles entre celui de la bourgeoisie et celui du prolétariat. » Ce bijou, l’un des premiers à être issu du détournement d’objet, remporte le « Diamonds International Awards » de De Beers visant à moderniser l’utilisation du diamant. Il est aujourd’hui considéré comme une pièce majeure de l’histoire du bijou.

Articles les plus lus

Messages personnels: les acrostiches de Chaumet

En accord avec l’histoire de chacun, Chaumet décline le bracelet acrostiche dont la succession d’initiales de chaque pierre forme un message.

Yasuki Hiramatsu aux enchères, une première

Par Marie-Laure Cassius-Duranton. Dans les ventes aux enchères, on ne trouve pas que des bijoux ayant appartenus à nos ancêtres : trois bijoux de Yasuki...

415

On ignore souvent qu’il existe au total 415 maisons de ventes aux enchères en France dont 68 % sont des petites entités réalisant annuellement moins de 2...

Ruba Abu-Nimah, nouvelle creative director de Tiffany & Co

Suite au rachat de Tiffany & Co par LVMH (pour 15,8 milliards de dollars), Ruba Abu-Nimah devient la nouvelle « creative director » du joaillier...

Les montres féminines de Watches & Wonders 2021

Le nouveau rendez-vous annuel de l’horlogerie, Watches & Wonders, vient de se dérouler entièrement en version digitale. Voici les modèles féminins...

Bvlgari, " Serpenti through the eyes of » Mary Katrantzou

Bvlgari a confié le troisième opus de sa collection « Serpenti through the eyes of » à Mary Katrantzou, créatrice de mode grecque qu’il connaît...