05 juin 2017

Une clé à molette dans l’exposition « Medusa »

« Ce pendentif n’est pas né d’une longue réflexion, mais d’une simple trouvaille dans un rayon du BHV en 1975 », explique son créateur Gilles Jonemann dont le travail est basé sur des matériaux simples et banals. « J’ai suspendu cette jolie clé à molette chromée de onze centimètres, comme il en existe tant d’autres, sur un lacet de cuir. Elle s’est imposée comme une évidence lorsqu’une cliente m’a demandé de monter son diamant : en voyant les deux sur mon établi, j’ai ressenti le choc des symboles entre celui de la bourgeoisie et celui du prolétariat. » Ce bijou, l’un des premiers à être issu du détournement d’objet, remporte le « Diamonds International Awards » de De Beers visant à moderniser l’utilisation du diamant. Il est aujourd’hui considéré comme une pièce majeure de l’histoire du bijou.

Articles les plus lus

Bijou, Caillou

Sur son site Caillou, Anne-Lise Delsol vend une sélection de bijoux anciens et des mono boucles d’oreilles réalisées à partir d’épingles à...

Dans la famille Vendome, Thierry le fils

Thierry Vendome, le fils de Jean Vendome. est lui aussi joaillier.

Céline Daoust, première boutique parisienne

Céline Daoust vient d’ouvrir sa première boutique parisienne.

Le foulard imprimé pierres précieuses d'Inouïtoosh

Lise Guitton, créatrice d’Inouïtoosh, a imaginé un grand carré de soie imprimé de pierres précieuses. Selon la façon de le porter, les motifs...

"Dina à la loupe", un livre fascinant

Je voulais en savoir plus sur Dina Level car dans l’univers du bijou, son nom revient sans cesse…

Anaconda chez White Bird

Les bijoux Anaconda, créés par l’Italienne Monica Rossi, sont d’une poésie folle. A découvrir chez White Bird.