26 avril 2016

Pectoral d’une reine d’Égypte

Depuis 30 ans, Van Cleef & Arpels enrichit sa collection patrimoniale en rachetant des pièces exceptionnelles créées dans le passé, comme ce pectoral d’une beauté époustouflante. Caractérisé par des lignes parfaitement symétriques évoquant des rubans sertis de 673 diamants, il fut commandé et porté par la reine Nazli d’Égypte en 1939 lors du mariage de sa fille avec Mohammad Reza Pahlavi, prince héritier d’Iran. À découvrir dans l’exposition « Van Cleef & Arpels: The Art & Science of Gems », à Singapour (jusqu’au 14 août 2016).

Articles les plus lus

Up-cycling dans l’exposition « Cartier et les Arts de l’Islam » au Musée des Arts décoratifs

Cartier ne s’est pas seulement inspiré des motifs issus de cultures lointaines : dans ses nouvelles créations, le joaillier intègre depuis longtemps...

Noël à Paris !

Cartier, Tiffany&Co., Chanel, Christian Dior, … ont dévoilé leurs vitrines de Noël ! Place Vendôme et rue de la Paix, j’ai photographié les plus...

Bijoux d’artiste, Mathias Kiss x Dangleterre

Mathias Kiss avec Ségolène Dangleterre a réalisé trois bijoux d’artiste. Trois bagues en bronze ou en argent, façonnées comme une corniche. Photo ©...

Vhernier, « Mon Jeu » autour de la chaîne

Le joaillier Italien Vhernier a imaginé un maillon plat pourvu d’une fente. Ce qui permet d’en imbriquer deux, trois, dix, cent même !

Les grands gagnants : vermeil, plaqué or et laiton doré

Dans le registre de la « fantaisie », le vermeil, le plaqué or et le laiton doré montent en puissance. Un phénomène dû à…

Le boom de la laque

Opaque, lisse et brillante sans étinceler de mille feux, la laque est omniprésente dans les collections. On dirait que les bijoux ont été peints dans...