09 juin 2017

Le Petit Prince dans l’exposition « Medusa »

« Parce qu’il lui est lié, le bijou parle pour le corps quand ce dernier s’est tu : il identifie les morts », écrit Michèle Heuzé dans le catalogue de l’exposition « Medusa ». Cette gourmette en argent oxydé gravé a permis de résoudre l’énigme de la disparition d’Antoine de Saint-Exupéry. Quand en 1998, un pêcheur la remonte dans ses filets au large des calanques de Marseille, elle permet enfin de localiser la zone dans laquelle a disparu l’avion de l’écrivain, en 1944. Elle est la clé de l’énigme ! En 2003, une partie des débris de la carlingue sont enfin remontés de 70 mètres de fond.

Articles les plus lus

Les ornements de nez dans l'exposition "Machu Picchu et les trésors du Pérou"

À pendeloques, en forme de crabe, en bimétal, arrondi, martelé… Que de somptueux ornements de nez dans cette exposition « Machu Picchu et les...

Quand le bijou est-il entré au musée ?

Voir des bijoux dans les musées semble naturel mais ils en ont été absents jusqu’à la fin du XIXe siècle !

Attention, savoir-faire français en danger

Le Comité Colbert tire la sonnette d’alarme : certains savoir-faire typiquement français risquent de disparaître dans les 10 ans à venir ! La...

Up-cycling dans l’exposition « Cartier et les Arts de l’Islam » au Musée des Arts décoratifs

Cartier ne s’est pas seulement inspiré des motifs issus de cultures lointaines : dans ses nouvelles créations, le joaillier intègre depuis longtemps...

Noël à Paris !

Cartier, Tiffany&Co., Chanel, Christian Dior, … ont dévoilé leurs vitrines de Noël ! Place Vendôme et rue de la Paix, j’ai photographié les plus...

Bijoux d’artiste, Mathias Kiss x Dangleterre

Mathias Kiss avec Ségolène Dangleterre a réalisé trois bijoux d’artiste. Trois bagues en bronze ou en argent, façonnées comme une corniche. Photo ©...