02 septembre 2022

Une montre féminine de Michael Kors, première publicité sur Instagram

Instagram… Le réseau social n’a pas toujours été inondé de publicités au point de dégoûter ses utilisateurs comme le raconte le récent documentaire, passionnant, d’Arte intitulé Instagram : la foire aux vanités. En avril 2012, quand Mark Zuckerberg rachète Instagram pour $1 milliard, l’application compte alors 25 millions d’utilisateurs et aucune publicité. Elle ne génère pas encore de profit, elle perd même de l’argent ! Dix-huit mois plus tard, le jour où le réseau franchit les 150 millions d’utilisateurs, Mark Zuckerberg impose la publicité pour rentabiliser son acquisition. Il n’y a d’abord eu qu’un seul annonceur et une publicité par jour ! Le premier à oser y aller, en novembre 2013, fut Michael Kors pour promouvoir une montre. Le compte de la marque a alors gagné près de 34 000 followers en 18 heures. On connaît la suite…

Articles les plus lus

Mazarin, la nouvelle marque de Louise de Rothschild et Keagan Ramsamy

Louise de Rothschild et Keagan Ramsamy donnent le nom Mazarin à leur toute nouvelle marque en or recyclé et diamants de synthèse.

La joaillerie de Balmain

La maison de couture Balmain a lancé sa première collection de joaillerie. Sans surprise, elle couvre une large gamme de prix et reprend les codes de la...

R5 Diamant, l'automobile rencontre la joaillerie

Pour les 50 ans de la mythique R5, Renault édite un modèle Diamant, unique, en collaboration avec l’architecte d’intérieur Pierre Gonalons.

Un bijou d’Anna Hu au Musée des Arts Décoratifs

Le Musée des Arts Décoratifs continue sa politique d’acquisition de bijoux contemporains : une pièce de la créatrice Taïwanaise Anna Hu vient...

Les ornements de nez dans l'exposition "Machu Picchu et les trésors du Pérou"

À pendeloques, en forme de crabe, en bimétal, arrondi, martelé… Que de somptueux ornements de nez dans cette exposition « Machu Picchu et les...

Quand le bijou est-il entré au musée ?

Voir des bijoux dans les musées semble naturel mais ils en ont été absents jusqu’à la fin du XIXe siècle !