Itinéraires joailliers

18 décembre 2015

Voyage ethno-joaillier au World Jewellery Museum

Ce musée asiatique entièrement dédié à la joaillerie présente une belle collection de bijoux ethniques.

C’est une surprise de trouver, à Séoul, ce musée entièrement dédié au bijou car la Corée n’a pas de tradition dans ce domaine. Pendant longtemps, le vêtement traditionnel très couvrant (le hanbok) n’a pas laissé de place aux colliers ou aux bracelets, tout comme le kimono au Japon. Madame Lee Kang-won, femme de diplomate, l’a ouvert en 2004 pour y exposer les 3 000 pièces acquises pendant une trentaine d’années, au fil de ses voyages. Ils proviennent d’une soixantaine de pays, Inde, Chine, Maroc, Mongolie ou encore Éthiopie. Beaucoup datent du XIXe et du XXe siècles. Chacun a été choisi et acheté par Madame Lee Kang-won, elle-même.

Dans ce musée, l’or et les pierres précieuses cèdent la place à la corne, l’ivoire, le cuir, l’ambre ou encore le fer. En effet, la valeur de cette collection de bijoux ethniques ne tient pas aux matériaux, mais à la façon dont ils ornent le corps, aux rites et aux traditions qu’ils véhiculent, aux vertus qu’ils possèdent, etc. L’ensemble marocain de sept colliers de perles d’ambre qui, dès l’entrée, capte le regard, était porté sur prescription médicale pour maintenir la chaleur du corps féminin. Le collier indonésien (appelé tora-tora) formé par des dents de crocodile était, lui, censé rendre le chasseur invulnérable. Terriblement émouvant.

Articles les plus lus

« La Colonne Vendôme » à la loupe, aux éditions Norma

 » Quand on m’a demandé de photographier le travail des patines du bronze, j’ai eu une certitude : c’était le moment ou jamais de réaliser le...

Le Crédit Municipal, un acteur discret mais étonnamment puissant

En 2020, les ventes de bijoux et de montres anciens ou pre-owned du Crédit Municipal ont généré plus de 10,6 millions d’euros.

Venise ou la Sérénissime des anneaux

Aux environ de l’an 1000, le doge aurait jeté pour la première fois une bague en or dans les eaux de la lagune en prononçant ses mots : « Nous...

La Pala d’Oro de la basilique Saint Marc avec Alberto Nardi

Dissimulé derrière le maître-hôtel, ce retable en or, en pierres précieuses et en perles a été commandé aux artisans de Constantinople en 916. Quand...

La boutique Georges Fouquet au musée Carnavalet

Porté par le succès ses bijoux dessinés par Mucha, Georges Fouquet demande à l’artiste tchèque de concevoir sa nouvelle boutique du 6 rue Royale, en...

5 raisons d’aller chiner aux Merveilles de Babellou

Ici, pas de sélection en demi-teinte : extravagance et théâtralité sont les critères de choix d’Isabelle Klein. Il faut qu’une pièce claque,...