Business

06 novembre 2015

Le phénomène Ofée

Ofée est une marque emblématique de la « petite joaillerie », ce nouveau segment de gamme composé de bijoux précieux accessibles et trendy.

« Nos bijoux sont à la frontière entre la fantaisie et le précieux« , expliquent Valérie de Mazières et Anne Scelo, les fondatrices de la marque lancée en 2006. Leurs prix se situent entre 310 € et 5 000 €, la fourchette haute ne représentant que 15% du business. L’esprit mode qui les caractérise se rapproche de celui de la fantaisie tandis que ses matières sont celles utilisées par les joailliers de la place Vendôme.

Officiellement, les joailliers de la place Vendôme n’identifient pas cette marque comme une concurrente sérieuse car elle n’aurait pas d’histoire prestigieuse garante d’excellence. À tort, car la clientèle est de plus en plus sensible et réceptive à cette joaillerie désacralisée qui s’apparente à un accessoire de mode. Quant aux prix, ils sont parfaitement adaptés au pouvoir d’achat d’une clientèle française délaissée. La marque regorge aussi d’idées hyper créatives comme le bar à boucles d’oreilles offrant la possibilité de les acheter à l’unité pour composer une paire personnalisée. Et aujourd’hui, la marque opère une montée en gamme avec des bijoux plus imposants et une communication forte, adoptant tous les codes d’une maison de luxe.

Articles les plus lus

Patrick Schein, pour un or de mine responsable

« J’affirme que ce choix soi-disant responsable est irresponsable : il faut panacher l’or recyclé avec l’or minier éthique », explique Patrick...

Yann Bouillonnec, l'or recyclé de Gold Service

Gold Service, société franco-suisse spécialisée dans l’achat et la revente de métaux précieux, vient d’être reprise par un pool...

5 choses à savoir sur l’impact de l'extraction de l'or

Aurore Stéphant de l’association Systext rappelle que contrairement à l’agriculture ou à l’énergie, l’industrie minière est jeune et qu’elle...

Urgent : recherche polisseuses et polisseurs !

Polir n’est pas scier ou souder la matière mais l’apprivoiser, jouer avec elle, lui donner le plus bel aspect possible en utilisant les meilleures...

De la mine à la vitrine, du brut à la pierre facettée

Grâce à l’achat du brut, les joailliers peuvent personnaliser la taille de leurs plus belles pierres. C’est aussi une des solutions au défi de la...

Nicolas Bos, CEO de Van Cleef & Arpels : transmission des métiers et des savoir-faire joailliers

Préservation et transmission des métiers et des savoir-faire joailliers : il faut séduire la gen’Z et celles qui vont suivre… Mission pour laquelle...