Business

06 novembre 2015

Le phénomène Ofée

Ofée est une marque emblématique de la « petite joaillerie », ce nouveau segment de gamme composé de bijoux précieux accessibles et trendy.

« Nos bijoux sont à la frontière entre la fantaisie et le précieux« , expliquent Valérie de Mazières et Anne Scelo, les fondatrices de la marque lancée en 2006. Leurs prix se situent entre 310 € et 5 000 €, la fourchette haute ne représentant que 15% du business. L’esprit mode qui les caractérise se rapproche de celui de la fantaisie tandis que ses matières sont celles utilisées par les joailliers de la place Vendôme.

Officiellement, les joailliers de la place Vendôme n’identifient pas cette marque comme une concurrente sérieuse car elle n’aurait pas d’histoire prestigieuse garante d’excellence. À tort, car la clientèle est de plus en plus sensible et réceptive à cette joaillerie désacralisée qui s’apparente à un accessoire de mode. Quant aux prix, ils sont parfaitement adaptés au pouvoir d’achat d’une clientèle française délaissée. La marque regorge aussi d’idées hyper créatives comme le bar à boucles d’oreilles offrant la possibilité de les acheter à l’unité pour composer une paire personnalisée. Et aujourd’hui, la marque opère une montée en gamme avec des bijoux plus imposants et une communication forte, adoptant tous les codes d’une maison de luxe.

Articles les plus lus

"Inside Out : Le monde intérieur des pierres précieuses" de Billie Hughes

L’École des Arts Joailliers a reçu la gemmologue Billie Hughes, gemmologue et co-fondateur du laboratoire Lotus Gemology. Elle réalise aussi de sublimes...

Bijoux à prix d'or

Quel impact le cours de l’or a-il sur le prix des bijoux et sur les tendances ?

Rencontre avec les acheteuses bijou du Bon Marché

J’ai rencontré les trois acheteuses de l’espace bijou du Bon Marché. Elles expliquent leurs choix, leur politique et leurs projets.

Le marché de l’horlogerie et de la bijouterie en France, en 2019

Contre toute attente, les chiffres de la consommation de montres et bijoux en France en 2019 réservent quelques bonnes surprises.

Kazumi Arikawa, addict aux camées et aux intailles

Lors de ma dernière visite chez Albion Art, j’ai eu le privilège de découvrir l’incroyable collection de camées de Kazumi Arikawa.

Mauboussin, des palais au métro

Le groupe Galeries Lafayette est devenu l’actionnaire majoritaire de Mauboussin tandis que l’exposition du MAD consacrée au maharadja d’Indore met en...