Mon agenda

11 octobre 2018

Les peintures de Frank Bowling chez Jessica McCormack

Par Sandrine Merle.

 

La créatrice Jessica McCormack est connue pour ses bijoux en diamants inspirés par l’époque géorgienne. Chaque année, elle présente dans sa sublime boutique-demeure de Mayfair, une sélection d’œuvres d’art contemporain extraite de la collection de son associé, Michael Rosenfeld. Pour la première fois, elle privilégie un seul artiste : Frank Bowling, pionnier de la peinture abstraite caribéenne. « J’ai toujours adoré son travail, explique-t-elle. L’utilisation de la couleur, de la lumière et du mouvement… Les oeuvres réalisées il y a des dizaines d’années sont aussi puissantes que celles d’aujourd’hui. »  

A voir très vite, avant que trois des 10 œuvres exposées ne partent dans la rétrospective consacrées à Franck Bowling, à la Tate Britain.

 

Jusqu’à début 2019, « Frank Bowling » chez Jessica McCormack – 7 Carlos Place, Mayfair, London 

Du 31 mai au 26 août 2019, « Frank Bowling » à la Tate Britain

Articles les plus lus

Les évènements bijoux à ne pas manquer en 2023

En France et à l’étranger : « Sur la route de Samarkande – Merveilles de soie et d’or », « Mucha au-delà de l’Art nouveau », « Nubie :...

Bijoux : ma liste d'envies

Voici des bijoux que je trouve beaux, drôles et/ou intéressants, nouveaux ou pas forcément. Faites votre choix !

Aller à Re-Luxury, salon dédié au second hand, imaginé par Fabienne Lupo

« Pour moi le second hand, c’est le digital d’il y a 20 ans ! », estime Fabienne Lupo fondatrice du nouveau salon Re-Luxury.

Monnaie et bijou à la Citéco

L’artiste Sabine Pigalle représente Marie-Antoinette le bas du visage dissimulé par des rangs de perles évoquant la célèbre affaire du collier.

Les bijoux dans la vente de l'Hôtel Lambert chez Sotheby's

À Paris, Sheikh Hamad Bin Al Thani ne conservait pas sa collection de bijoux dans les coffres de l’hôtel Lambert, sa résidence située à la pointe de...

L'exposition "Gold, les ors d'Yves Saint Laurent"

« J’aime l’or, c’est une couleur magique » ; « pour le reflet d’une femme, c’est la couleur du soleil », répétait Yves Saint Laurent