Mon agenda

12 avril 2022

Les évènements bijoux à ne pas manquer en 2022

« Bijou, Bijoux », Lyon 

Voici une exposition sur le bijou… sans aucun bijou ! Le musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique a en effet pris le parti, c’est logique, des documents imprimés (livre, affiche, photographies, etc.) pour répondre à mille questions sur les thèmes afférents au bijou : gemmologie, poinçons, dessins, métaux, techniques, films, etc. Selon son niveau de connaissances du sujet, on apprend qu’il y a des pierres précieuses dans le sous-sol du Massif central, qu’il existait un métier de bijoutier-dessinateur en cheveux, que le braquage de Kim Kardashian a donné lieu à une BD ou encore que pendant la dernière grande ruée vers l’or de Klondike, au Canada à la toute fin du XIXe siècle, l’une des sociétés d’exploitation les plus importantes était lyonnaise. « Lyon a un lien ancestral avec le bijou, rappelle Geoffrey Riondet co-commissaire de l’exposition. Le travail des métaux précieux remonte à l’Antiquité avec les mines d’argent du Beaujolais et elle a connu un âge d’or de l’orfèvrerie à la Renaissance. »

En Auvergne, la Maison de l’améthyste

Du 9 novembre 2022 au 19 février 2023, Lyon

 

Les 39e Journées du Patrimoine, Paris

– L’institut de joaillerie de Cartier ouvre ses portes pour la première fois au grand public depuis sa création en 2002. Il s’agit de la propre école de la maison où elle dispense à ses artisans des formations continues. Vous y découvrirez ainsi les métiers et les savoir-faire « classiques » (joaillier, sertisseur, polisseur) et deux en « voie de disparition » : l’enfilage de perles et la sculpture animalière.

– La Monnaie de Paris. Au programme de ce week-end : démonstration de gravure, fonderie d’art en extérieur donnant lieu à d’impressionnantes coulées de métal, exposition « Monnaies et Merveilles » ou encore atelier de fabrication d’une médaille pour le jeune public.

– Bucherer. Animations et ateliers autour de l’horlogerie et de la gemmologie avec des artisans de la maison, conférence sur l’horlogerie vintage.

– Boucheron. Comme chaque année, le joaillier organise la visite de l’hôtel de Nocé, place Vendôme, où il s’est installé en 1893. À ne pas manquer : le musée et les ateliers où officient les artisans.

– Arthus Bertrand. Découverte des dessins joailliers de la maison.

Du 16 au 18 septembre 2022

 

« Monnaies et Merveilles », Paris

La Monnaie de Paris apporte un nouvel éclairage sur la monnaie en montrant les différentes formes qu’elle a pu prendre à travers les époques et les cultures allant de l’Afrique à l’Océanie, en passant par l’Europe et l’Asie. Le bijou y tient une place importante, la frontière entre les deux étant tenue. Dents de marsouin ou de chien, cauris, fibres végétales, plumes sont en effet porteurs d’une richesse et de symboles que l’on offre en guise de dot, que l’on échange ou que l’on épargne quand « les banques se font rares ». Conçue comme un cabinet de curiosités, l’exposition livre de magnifiques pièces, un pectoral graphique et un ornement frontal provenant tous les deux de l’île de Sumba en Indonésie, un collier composé de 17 perles géométriques en or de Côte d’Ivoire, des parures berbères en argent du Maroc ou encore une ceinture en jade gravé de Cartier.

Du 12 mai au 25 septembre 2022 à la Monnaie de Paris

 

« Cartier and the Islamic Arts », Dallas

Cette exposition est l’adaptation de celle présentée à Paris, en 2021. À cette occasion, TFJP en partenariat avec le Musée des Arts décoratifs a réalisé une série d’articles. Voici le lien pour les découvrir.

Du 14 mai au 4 septembre 2022 au Dallas Museum of Arts

 

« FRED Joaillier Créateur depuis 1936 », Paris

À l’automne prochain, Fred présentera sa première exposition-rétrospective au Palais de Tokyo. Elle retrace l’histoire de la maison fondée par Fred Samuel, de 1936 à nos jours en passant par son rachat par LVMH en 1995. 400 bijoux comprenant des pièces de haute joaillerie, des pierres comme le diamant jaune « Soleil d’Or » de plus de 100 carats et des pièces iconiques comme Force 10, ce bracelet alliant câble marin et manille de bateau. Tous témoignent de ses grands moments, de ses courants stylistiques et sur l’expansion internationale. Dans les années 80-90, il devient l’un des 10 plus grands au monde.

Du 28 septembre 2022 au 24 octobre 2022 au Palais de Tokyo, Paris

 

Réouverture du musée de la BNF, Paris

En septembre 2022, après plusieurs années de travaux, la Bibliothèque Nationale de France (Paris) ouvrira un nouveau musée. Parmi le millier de pièces présentées (bijoux, curiosités, gemmes, médailles…), on pourra redécouvrir le célébrissime « Camée de France » en sardoine gravé de 24 figures. Des figures encore très mystérieuses, les historiens n’étant toujours pas d’accord sur l’interprétation… Rappelons que la collection de camées et d’intailles de la BNF est considérée comme sans rivale dans le monde.

 

« Végétal – L’École de la Beauté » de Chaumet, Paris

La maison Chaumet ayant multiplié les expositions sur l’histoire de son style, elle se permet aujourd’hui une approche moins conventionnelle avec des regards d’artistes mais aussi de scientifiques. Le commissaire, également botaniste, Marc Jeanson, a transposé l’esprit de l’herbier : les 80 bijoux anciens ou contemporains se mêlent à des œuvres autour d’une même espèce végétale. Et quelles œuvres ! Peintures d’Archimboldo, de Claude Monet ou de Raoul Dufy, herbier de Paul Hermann, photos de pivoine de Mapplethorpe et d’iris de Dora Maar, veste d’Yves Saint Laurent, etc. Résolument contemporaine, la scénographie immersive fait la part belle aux projections, à la musique composée spécialement pour l’exposition et à des effluves.

5 joyaux naturalistes de la collection Albion Art dans l’exposition « Végétal » 

Du 16 juin 2022 au 4 septembre 2022 aux Beaux-Arts de Paris

 

« Pierres gravées », Paris

La mise en lumière de la collection de camées et d’intailles de l’Antiquité au XIXe siècle, constituée par Guy Ladrière est une initiation à la glyptique, un art peu connu consistant à graver des pierres en creux (l’intaille) ou en relief (le camée). Le sujet étant complexe, L’École des Arts Joailliers a choisi de présenter 200 pièces selon un fil chronologique allant de l’Antiquité grecque au XIXe siècle en passant par le Moyen-Âge et la Renaissance. Un excursus permet lui de se familiariser avec la technique et les pierres précieuses utilisées : cornaline, sardoine, héliotrope…

Huit éclairages sur le camée

Du 12 mai 2022 au 1er octobre 2022, à L’École des Arts joailliers, Paris

 

« Machu Picchu et les trésors du Pérou », Paris

Cette exposition exceptionnelle, comparable à celles consacrées aux trésors de Toutankhamon, retrace les 3000 ans des civilisations précolombiennes, jusqu’au mystère du Machu Picchu au travers de plus de 190 chefs-d’œuvre du musée Larco. La « salle des ancêtres », époustouflante, est consacrée à la collection de parures précolombiennes : pectoraux, ornements de nez, parures de tête démesurément hautes… Lire les articles dédiés ici.

Du 16 avril 2022 au 04 septembre 2022 à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, Paris

 

Tiffany &Co., « Vision & Virtuosity », Londres

Cette exposition, qui a déjà eu lieu à Shanghai en 2019 est la première exposition non-commerciale du joaillier Tiffany &Co. On y retrouve les temps forts et les créations emblématiques. A chaque salle son sujet : la bague de fiançailles (son cœur de métier), le film « Breakfast at Tiffany’s » avec la robe Givenchy portée par Audrey Hepburn et le script original annoté par l’actrice, la créativité des vitrines et des publicités pleines d’humour, le « Blue Book » sa collection de haute joaillerie qui à l’origine était un catalogue de vente par correspondance de bijoux, etc. Les dernières collaborations (notamment avec Suprême), elles aussi présentes dans l’exposition, préfigurent du futur.

Du 10 juin, 2022 au 19 août 2022 à la Saatchi Gallery, Londres

 

Des diadèmes royaux chez Sotheby’s Londres

Sotheby’s est l’un des partenaires du Jubilé de platine de Sa Majesté la Reine, en juin prochain. Pendant un mois, il présentera des expositions, des conférences, etc. mettant en valeur la créativité britannique. Côté bijou, il propose une exposition de diadèmes de provenance royale européenne, anciens ou contemporains faisant écho à sa vente thématique « Noble Jewels » lancée en 2006. Parmi ceux qui seront exposés figureront un modèle des années 1830, conçu comme une couronne de feuilles serties de diamants rappelant ceux de la Rome antique ou encore un modèle des années 60, en diamants et cabochons de turquoise de Van Cleef & Arpels. Aucun de ces modèles anciens ne sera à vendre, en revanche il sera possible d’acquérir ceux créés par les designers britanniques contemporains.

 Jubilee Art Festival du 28 Mai au 15 Juin 2022, Sotheby’s London

 

 

Article relatif à ce sujet:

Demain, 5 nouvelles façons de découvrir le bijou au musée

Articles les plus lus

Monnaie et bijou à la Citéco

L’artiste Sabine Pigalle représente Marie-Antoinette le bas du visage dissimulé par des rangs de perles évoquant la célèbre affaire du collier.

Les bijoux dans la vente de l'Hôtel Lambert chez Sotheby's

À Paris, Sheikh Hamad Bin Al Thani ne conservait pas sa collection de bijoux dans les coffres de l’hôtel Lambert, sa résidence située à la pointe de...

L'exposition "Gold, les ors d'Yves Saint Laurent"

« J’aime l’or, c’est une couleur magique » ; « pour le reflet d’une femme, c’est la couleur du soleil », répétait Yves Saint Laurent

5 joyaux naturalistes de la collection Albion Art dans l’exposition « Végétal »

Le Japonais Kazumi Arikawa a prêté 5 bijoux naturalistes exceptionnels pour l’exposition  » Végétal – L’art de la beauté » de Chaumet.

L’exposition « Machu Picchu et les trésors du Pérou », l’évènement à la Cité de l’Architecture

Dans cette exposition, ma salle préférée est la « salle des ancêtres » où les impressionnants bijoux sont placés sur des ombres mystérieuses...

«Cartier et les Arts de l’Islam», petit guide de l'expo pour les Nuls

On a tendance à ne regarder que les bijoux. Les objets exposés sont aussi des merveilles, des portes ouvertes sur l’espace et le temps. Ne vous laissez...