Business

08 mai 2019

GemGenève, un tremplin pour les jeunes talents

Le nouveau salon joaillier GemGenève souhaite mettre en avant de nouveaux talents. Après Camille Combremont et Emmanuel Tarpin en 2018, qui seront les grandes révélations de cette nouvelle édition ?

 

 

GemGenève, une immense visibilité

GemGenève consacre deux espaces aux jeunes talents. L’un est dédié à la HEAD (Haute Ecole d’Art et de Design) de Genève et à ses étudiants. L’autre, le Designer Vivarium, présente une dizaine de jeunes designers déjà en activité comme Alexandra Jeffords, Tatiana Vestraeten, etc. Et la visibilité pour ces jeunes talents est extraordinaire : en 2018, les 4 700 visiteurs étaient des marchands, des directeurs de studio chez de grands joailliers, des directeurs marketing, des journalistes, des influenceurs ou encore des collectionneurs. Deux jeunes, présents dans l’édition 2018, ont particulièrement récolté les fruits de cette énorme visibilité.

 

Camille Combremont, protégée des Faerber

« J’étais très impressionnée en présentant mon travail à des professionnels, explique Camille Combremont étudiante à la HEAD. Cela m’a permis d’échanger, de recevoir des critiques constructives et de faire des rencontres décisives. » Sa réinterprétation du rang de perles (thème imposé en 2018) a séduit Thomas Faerber, marchand et co-fondateur de GemGenève. Ce dernier lui a mis le pied à l’étrier en finançant la réalisation de quatre pièces en pierres de lune. Il les présente également à ses clients-collectionneurs en même temps que des pièces historiques et des gemmes extraordinaires. De quoi faire rêver bien des étudiants !

 

Emmanuel Tarpin, chouchou de la presse

« C’était génial », résume simplement Emmanuel Tarpin présent en 2018, dans le Designer Vivarium. Son travail de l’aluminium a séduit les journalistes notamment fans de ses boucles d’oreilles figurant des orchidées aux pétales bleus plissés illuminés de tourmalines Paraïba. S’en est suivi une série d’articles dans la presse du monde entier où certains le comparaient à JAR… Il a également gagné le « Jewelry Award » du magazine américain Town & Country. De telles louanges ont suscité l’intérêt des plus grands dont les acheteurs des grands magasins et Lee Siegelson, célèbre marchand new-yorkais. Il présente dorénavant ses bijoux en exclusivité lors des foires d’art comme la TEFAF.

Bon vent à tous.

 

GemGenève du 9 au 12 mai 2019

 

Articles relatifs à ce sujet :

Emmanuel Piat, négociant en pierres de couleur

6 raisons d’aller à GemGenève

Articles les plus lus

Le marché français de l’horlogerie et de la bijouterie en 2020

Francéclat livre les chiffres du marché français de l’horlogerie-bijouterie pour 2020. Un marché sous le choc mais il y a des signes d’espoir !

Cresus, pionnier de la montre pre-owned

Rencontre avec Maximilien Urso, Président de Cresus pionnier dans le rachat et la vente de montres de seconde main.

La blockchain au service du luxe

Le certificat blockchain devient pour les marques un outil pour tracer leurs produits qui, une fois sortis de la boutique, s’échangent et se revendent...

Neuf et occasion, la réconciliation ?

Le marché de la seconde main a atteint entre 30 et 40 milliards de dollars (25 à 34 milliards d’euros) soit 2% du poids total du secteur mode et luxe....

Jean Cocteau x Atelier Paulin

« Il faut un autre langage pour interpeller les 20-30 ans qui ignorent souvent tout de cet artiste surréaliste, écrivain, poète, philosophe,...

Digitalisation, mode d’emploi

À la suite d’un webinar sur la digitalisation auquel j’ai participé, de nombreuses questions me sont parvenues. Voici quelques pistes données par...