Business

26 février 2016

Sur un fil

En joaillerie, garder la ligne est aussi tendance.

Des bijoux formés par de simples fils d’or… Solange Azagury-Partridge aime leur faire prendre une tournure calligraphique et les métamorphoser en une succession de lettres : darlingmarry me, etc. Une jolie façon de faire passer des messages aujourd’hui reprise par des marques de joaillerie comme Atelier Paulin ou Théa. Les fils d’or suivent aussi des lignes droites et des courbes géométriques qui se croisent dans l’espace pour former des cages pyramidales comme chez Rachel Perez Bitan. L’Américaine Jacqueline Rabun, elle, enferme son diamant dans un enchevêtrement de mini-tiges d’or. Certains bijoux sont façonnés en pleins et en déliés qui s’enroulent délicatement autour du doigt ou du poignet. Sophie Bille Brahe et Agathe Saint Girons vrillent le fil d’or pour former des boucles d’oreilles qui évoquent des gribouillis.

Le principe n’est pas nouveau, déjà Calder sculptait l’immatérialité de façon extraordinaire : avec un simple fil de fer, il traçait d’un geste fluide les limites d’une forme, trouvait l’équilibre parfait, restituait du mouvement. En créant un bijou avec 5% de métal précieux et 95% de vide, il réussissait alors l’exploit de nous faire voir ce qui n’existe pas.

L’ampleur de cette tendance filiforme répond à une envie de minimalisme mais, pas seulement. La hausse, ces dernières années, du cours de l’or est aussi en cause. « Enlever 4 grammes d’or peut avoir un impact de 100 euros sur le prix de revient et une répercussion de 400 à 700 euros sur le prix de vente », explique un professionnel en off. Un mal pour un bien.

Articles les plus lus

Kazumi Arikawa offre 3 bijoux exceptionnels de sa collection au Met

En tant que sponsor principal de  l’exposition « The Body Transformed », Kazumi Arikawa président d’Albion Art a donné 3 bijoux européens de la...

Avec Mené, Roy Sebag réconcilie bijou et investissement

Le Canadien Roy Sebag a imaginé Mené, une marque de bijoux en or et platine purs. Car sur le long terme, ces métaux précieux sont, selon lui, les...

Ce qu’il faut savoir sur Tasaki

Tasaki est le joaillier japonais le plus célèbre de son pays. En plein développement international, il ouvre une boutique à Londres et une à Paris où...

Bruno Zarcate, Burma et les pierres de synthèse

La montée en puissance des pierres de synthèse en joaillerie suscite débat et polémique. La maison Burma étant une pionnière dans ce registre, j’ai...

Malika Benshila Hutin, fondatrice de l’agence Pink Heater

Pour le lancement de son shop, TFJP propose une sélection de bijoux de créateurs en partenariat avec le pop-up store Pink Heater (du 26-30 septembre...

Jean-Marc Lieberherr et la Diamond Producers Association

Le désir des consommateurs pour le diamant, cette pierre précieuse érigée en symbole de l’amour, s’est émoussé entraînant une baisse des prix....