26 avril 2016

Pectoral d’une reine d’Égypte

Depuis 30 ans, Van Cleef & Arpels enrichit sa collection patrimoniale en rachetant des pièces exceptionnelles créées dans le passé, comme ce pectoral d’une beauté époustouflante. Caractérisé par des lignes parfaitement symétriques évoquant des rubans sertis de 673 diamants, il fut commandé et porté par la reine Nazli d’Égypte en 1939 lors du mariage de sa fille avec Mohammad Reza Pahlavi, prince héritier d’Iran. À découvrir dans l’exposition « Van Cleef & Arpels: The Art & Science of Gems », à Singapour (jusqu’au 14 août 2016).

Articles les plus lus

Wild Pop, la collection haute joaillerie de Bulgari

A Rome, le joaillier italien a imaginé une ambiance warholienne pour présenter Wild Pop, sa nouvelle collection de haute joaillerie. On retrouve toute...

La haute joaillerie s'inspire de la haute couture

La haute joaillerie multiplie les liens avec la haute couture, l’un de ses thèmes fétiches. Chopard et David Morris ont présenté des pièces lors des...

Haute joaillerie : l'émeraude en majesté

Les dernières collections de haute joaillerie plébiscitent l’émeraude et son vert intense habité par des inclusions que l’on nomme givres ou

L’engouement pour le serti neige

L’art du sertissage, la façon de fixer les pierres précieuses sur un bijou, est peu mis en avant. Au-delà des quelques figures imposées, des grands...

Record pour un collier Elsa Schiaparelli chez Sotheby’s

Le collier Elsa Schiaparelli a été adjugé 85 000 euros il y a quelques jours lors de la vente Sotheby’s soit 5 fois son estimation basse de 15 000...

JAR à la galerie des Bijoux du Musée des Arts Décoratifs

A lui seul, le bracelet du joaillier américain JAR (acronyme de Joël Arthur Rosenthal) mérite une visite à la galerie des Bijoux. Il est rare de pouvoir...