24 mai 2016

Le prince charmant de la rue de la Paix

C’est ainsi que sur ce dessin de 1925, le célèbre humoriste Sem nomme le duc de Windsor, futur Edward VIII. Ce dernier passait énormément de temps dans la boutique Cartier de la rue de la Paix où il achetait des bijoux destinés à ses fiancées et surtout à la duchesse de Windsor, pour qui il va abdiquer. Il élaborait le dessin et assortissait les pierres, aux côtés de Jeanne Toussaint alors en charge des créations du joaillier.

  • Le duc et la duchesse de Windsor à Hamilton, aux Bermudes, en 1940. La duchesse porte la broche "Flamant" créée par Cartier en 1940 © SuperStock/Leemage

  • Illustration de Sem représentant l'arrivée du prince de Galles, futur roi Édouard VIII, et ses admiratrices parisiennes © Cartier, 1924

Articles les plus lus

Wild Pop, la collection haute joaillerie de Bulgari

A Rome, le joaillier italien a imaginé une ambiance warholienne pour présenter Wild Pop, sa nouvelle collection de haute joaillerie. On retrouve toute...

La haute joaillerie s'inspire de la haute couture

La haute joaillerie multiplie les liens avec la haute couture, l’un de ses thèmes fétiches. Chopard et David Morris ont présenté des pièces lors des...

Haute joaillerie : l'émeraude en majesté

Les dernières collections de haute joaillerie plébiscitent l’émeraude et son vert intense habité par des inclusions que l’on nomme givres ou

L’engouement pour le serti neige

L’art du sertissage, la façon de fixer les pierres précieuses sur un bijou, est peu mis en avant. Au-delà des quelques figures imposées, des grands...

Record pour un collier Elsa Schiaparelli chez Sotheby’s

Le collier Elsa Schiaparelli a été adjugé 85 000 euros il y a quelques jours lors de la vente Sotheby’s soit 5 fois son estimation basse de 15 000...

JAR à la galerie des Bijoux du Musée des Arts Décoratifs

A lui seul, le bracelet du joaillier américain JAR (acronyme de Joël Arthur Rosenthal) mérite une visite à la galerie des Bijoux. Il est rare de pouvoir...