Itinéraires joailliers

14 octobre 2015

Trésors de la Terre à la galerie de Minéralogie

Partiellement rouverte, la Galerie de Minéralogie propose une randonnée onirique parmi des spécimens d’une incroyable beauté.

La collection du musée d’Histoire Naturelle de Paris est l’une des plus importantes au monde, fruit de trois siècles d’acquisitions, de donations royales ou anonymes avec 460 000 pierres dont 600 présentées ici. Tout commence par une forêt de cristaux géants évoquant les entrailles de la Terre où ils sont nés il y a des milliards d’années… Ici une améthyste, là un cristal de roche où le regard se perd au gré des inclusions, ces défauts figurant d’étranges fractures, voiles et autres nuages. Dans les vitrines, des staurotides, des quartz fantômes, des labradorites, des dioptases formés par la réunion de hasards orchestrés par la nature et qui s’apparentent à un travail d’artiste. Dans ce registre, il ne faut pas manquer les sublimes agates de la collection Roger Caillois : des merveilles caractérisées par des strates plus ou moins foncées s’organisant en courbes algébriques évoquant de l’écorce, un phénomène acoustique, un paysage.

Des pierres taillées, ayant appartenu aux Joyaux de la Couronne de France, font le pont entre minéralogie et joaillerie. Sont présentés, le grand saphir de Louis XIV de 135,7 carats ou encore le moulage en plomb, c’est-à-dire l’empreinte, du mythique diamant bleu ornant la toison d’or de Louis XIV et disparu depuis 1792. François Fargues, le chercheur et scientifique qui l’a découvert, explique : « Ce moulage a été l’indice crucial dans l’enquête que j’ai menée afin de prouver que le diamant bleu est en fait le mythique Hope, exposé au Smithsonian Museum de Washington. » Une visite à poursuivre aux États-Unis.

Articles les plus lus

La Maison Diamantée à Marseille

À quelques mètres du Vieux Port, juste derrière l’Hôtel de Ville, cette maison tient son nom de la façade entièrement couverte de pierres taillées en...

Hillwood Museum, la maison de Marjorie Merriweather Post

À partir de 1959, cette héritière américaine vit dans un manoir néo-géorgien qu’elle a conçu comme un musée, pour le léguer à sa mort au...

Mon Parcours Bijoux

Du 25 septembre au 30 novembre 2017 à Paris, Parcours Bijoux mis en place par l’association D’un bijou à l’autre (en partenariat avec le Comité...

Vietnam, souvenirs en laque

Ne repartez pas du Vietnam sans ces sublimes bracelets en laque d’Hanoia, considérée comme la première marque vietnamienne de luxe.

Ole Lynggaard enfin à Paris

Le joaillier emblématique du Danemark, fournisseur officiel de la famille royale, ouvre sa première boutique parisienne au 4, rue du 29 Juillet.

Le musée Provençal du Costume et du Bijou

Après plusieurs mois de rénovation, ce musée familial dédié à la mode du XVIIIe et XIXe siècle présente également une vingtaine de bijoux d’une...