Itinéraires joailliers

14 octobre 2017

La Maison Diamantée à Marseille

À quelques mètres du Vieux Port, juste derrière l’Hôtel de Ville, cette maison tient son nom de la façade entièrement couverte de pierres taillées en pointe de diamant, à quatre pans se rejoignant sur une arête. Ce bossage crée des jeux d’ombre et de lumière. Dit « à la vénitienne », il reflète le riche passé de cette ville ouverte aux échanges et sur l’Orient.

 

Une origine mystérieuse

On ne sait rien du commanditaire de cette façade au bossage prismatique, ni de son architecte. Considérée comme la plus ancienne de la ville, la Maison Diamantée pourrait avoir été construite en 1570 ou au début du XVIIe siècle. Peut-être par un marchand d’origine catalane nommé Pierre Gardiolle.

 

Miraculée de l’histoire

D’abord habitée par de grandes familles, elle a ensuite été morcelée à la Révolution. Sauvée de la ruine en 1914, elle échappe en 1943 aux destructions des vieux quartiers ordonnées par les autorités allemandes. Comme placée sous les meilleurs auspices de la plus précieuse des pierres

 

3, rue de la Prison – 13002 Marseille

Articles les plus lus

Hillwood Museum, la maison de Marjorie Merriweather Post

À partir de 1959, cette héritière américaine vit dans un manoir néo-géorgien qu’elle a conçu comme un musée, pour le léguer à sa mort au...

Mon Parcours Bijoux

Du 25 septembre au 30 novembre 2017 à Paris, Parcours Bijoux mis en place par l’association D’un bijou à l’autre (en partenariat avec le Comité...

Vietnam, souvenirs en laque

Ne repartez pas du Vietnam sans ces sublimes bracelets en laque d’Hanoia, considérée comme la première marque vietnamienne de luxe.

Ole Lynggaard enfin à Paris

Le joaillier emblématique du Danemark, fournisseur officiel de la famille royale, ouvre sa première boutique parisienne au 4, rue du 29 Juillet.

Le musée Provençal du Costume et du Bijou

Après plusieurs mois de rénovation, ce musée familial dédié à la mode du XVIIIe et XIXe siècle présente également une vingtaine de bijoux d’une...

Le talisman de Charlemagne au palais du Tau

Ce pendentif-talisman du IXe siècle est en fait un reliquaire, exposé dans la salle du trésor de la résidence épiscopale de Reims, jouxtant la...